La femme d’Ait Ahmed appelle à la solidarité et la continuité du combat de son mari

3
La femme d'Ait Ahmed appelle à la solidarité et la continuité du combat de son mari
La femme d'Ait Ahmed appelle à la solidarité et la continuité du combat de son mari

LAUSANNE (Tamurt) – C’est dans un kabyle parfait et modeste que Djamila Aït Ahmed s’est exprimée à la presse hier à Lausanne. Elle a tenu à remercier tous ce qui ont affiché leur solidarité avec son défunt mari et surtout elle a appelé à la continuité de son combat.

Les enfants d’Aït Ahmed aussi parlent en kabyle. A la maison ou ailleurs, les membres de la famille de Hocine Aït Ahmed ne communiquent qu’en langue kabyle, ce qui est rare au sein des familles kabyles établies en Europe. Une famille très attachée aux traditions et us kabyle malgré l’exile et l’éloignement.

Par ailleurs, pour ceux qui présentent Aït Ahmed comme étant un musulman très conservateur,  la réalité du terrain a démontré le contraire. Hocine Aït Ahmed est le seul politicien kabyle et algérien  qui a raconté en détail comment il s’est marié avec sa femme Djamila. C’était en 1949 à Alger lorsque le père de Djamila lui a accordé refuge non loin de Notre Dame à Alger pour échapper aux policiers français lancés à ses trousses.

Aït Ahmed a même relaté dans son livre mémoire d’un combattant comment il a demandé la main de Djamila. Mohamed Khider aussi est tombé sous le charme de la sœur de  la femme d’Aït Ahmed. Lui aussi avait trouvé refuge sous le même toit !

Lounès B