La France reconnaît la répression du 17 octobre 1961

1

Le président français, François Hollande a franchi le pas. En effet, François Hollande a déclaré mercredi 17 octobre dans un communiqué que « la République reconnaît avec lucidité » la répression « sanglante » de la manifestation d’Algériens le 17 octobre 1961.

Une répression féroce s’est abattue sur les manifestants violemment chargés par la police de Maurice Papon. Plusieurs dizaines d’Algériens, ligotés, on été jetés dans le Seine pour avoir répondu à cette manifestation du 17 octobre 1961 à Paris le 17 octobre 1961, en pleine guerre d’Algérie.