La gendarmerie coloniale algérienne envahit Axxam n Tmusni et harcèle Ahmed Amrioui

17
Ahmed Amrioui/Tamurt

DRAÂ EL MIZAN (Tamurt) – Ahmed Amrioui, précurseur de « Axam n Tmusni », vient  d’être, encore une fois, convoqué par la gendarmerie. Aujourd’hui, vers 12h30, 2 voitures de la brigade de Draa El Mizan chargées de 8 à10 gendarmes armés jusqu’aux dents l’ont fait sortir de chez-lui, à At Yahia Moussa, pour lui remettre une convocation signifiant sa présence immédiate à la brigade de Draa El Mizan où il se trouve actuellement.  En voulant prendre une photo de ces gendarmes qui s’affairaient autour de sa demeure, le responsable de ces forces coloniales a refusé sous prétexte qu’ils ne voulait pas voir apparaitre leur photo sur le journal Tamurt.

Les ennuis ont commencé lors de son débarquement au port d’Alger. Il a été prié par la police de se présenter dans un commissariat à Alger où il a passé quelques longues heures.  Ne comprenant pas le motif de sa convocation, il a immédiatement demandé pourquoi cet acharnement sur lui à chaque fois qu’il met ses pieds en Algérie et qu’il en a marre de raconter à chaque fois la même chose. Les policiers lui ont fait comprendre qu’ils ignoraient le motif de son arrestation.

Selon Dda Ahmed qui a contacté rapidement notre Rédaction, la police semble s’intéresser aussi à ses amis : «  un ami est venu me dire, ce matin, qu’il est convoqué par la police parce qu’il a des contacts avec moi ».

Nous vous tiendrons de la suite de cet événement.

La Rédaction