La ghazoua des journaux arabophones

6

ALGÉRIE (Tamurt) – Cette ghazoua[[Mot arabe signifiant Campagne militaire, Attaque]] coordonnée de la presse arabophone antikabyle vient en appui à la meute des thuriféraires[[Encenseurs, flatteurs, laudateurs, flagorneurs de tous poils, lèche-cul zélés]] du régime qui ont tenté de stigmatiser le MAK et à travers lui, le peuple kabyle, qui a accueilli avec enthousiasme le projet de Gouvernement provisoire kabyle.

Après avoir échoué dans toutes les tentatives de discréditer le projet autonomiste, les uns et les autres tentent de diaboliser les militants et les responsables du MAK au travers de calomnies et de grossiers mensonges.

Hélas pour eux, la ficelle est trop grosse et leur cavalcade effrénée de fourberies ne peut prendre chez aucun Kabyle qui se respecte. D’autant qu’il est tout de même curieux que cette pseudo implication d’un membre dirigeant du MAK ne soit rapportée par aucun titre de la presse francophone, autrement plus professionnelle que vous ne l’êtes.

Le peuple kabyle est immunisé contre vos logorrhées et votre excitation maladive renforce davantage la détermination de notre peuple à prémunir ses enfants de la culture de haine et d’intolérance que vous et vos semblables distillez à l’école, dans les mosquées et dans vos semblants de journaux que vous dépouillez de toute déontologie et qui sont la honte de la profession en Algérie.

Tout le monde sait qui produit, consomme et essaime la drogue en Algérie. La Kabylie souffre de ce fléau qu’elle subit à son corps défendant.

Sachez cependant que dans la Kabylie autonome, lorsque vous viendrez en touristes, vous et vos sbires qui êtes des adeptes de zetla[[Haschisch, résine de cannabis]], vous ne trouverez que du foin comme ersatz à votre addiction.