La Grèce interpelle la Chancelière Angela Merkel

1

Berlin (Tamurt) – Yanis Varoufakis, le sulfureux ministre grec des finances, a interpellé Angela Merkel en estimant qu’« un choix décisif » attendait la chancelière allemande demain, lors du sommet européen où la Grèce doit émettre de nouvelles propositions pour décrocher un accord et éviter le défaut de paiement.

M. Varoufakis appelle la dirigeante allemande, en première ligne dans les négociations, à prendre ses responsabilités. la Chancelière, selon le journal allemande Frankfurter Allgemeine Zeitung de ce dimanche peut « entrer dans un accord honorable avec un gouvernement qui a refusé le “programme de sauvetage” et aspire à une solution négociée. Ou bien céder aux sirènes de son gouvernement, qui l’encouragent à jeter par-dessus bord le seul gouvernement grec qui est fidèle à ses principes et qui peut mener le peuple grec sur le chemin de la réforme ».

A noter qu’en plus des concessions consentis par le Gouvernement d’Alexis Tsipras d’autres ajustements ne son pas exclus. D’un autre coté, La Grèce, selon son ministre d’Etat, Nikos Pappas, espère trouver « une solution sans la participation du Fonds monétaire international ». Selon ce proche du premier ministre Alexis Tsipras le FMI tient un « agenda unilatéral et pas du tout européen ».

Uccen