La guerre entre Said Sadi et Nordine Ait Hamouda continue

0
Nordine Ait Hamouda et Dr Said Sadi
Nordine Ait Hamouda et Dr Said Sadi

KABYLIE (Tamurt) – La guerre entre Said Sadi, figure de proue du combat identitaire amazigh et ex-président du Rassemblement pour la Culture et la Démocratie (RCD) et Nordine Ait Hamouda , fils du Colonel Amirouche et ancien haut responsable du même parti politique, actuellement député indépendant et vice-président de l’Assemblée populaire nationale (APN), n’est pas encore terminée.

En effet, le procès qui devait opposer les deux hommes politiques suite à un dépôt de plainte de la part de Said Sadi, mercredi dernier, à Paris, a été tout simplement reporté à une date ultérieure. La fin que prendra ce bras de fer entre ces deux personnalités qui ont mené et partagé un combat « démocratique et anti-intégriste » durant plusieurs décennies avant de se séparer, de manière houleuse, ne sera donc connue que dans quelques mois. Le procès en question devait avoir lieu mercredi dernier au Tribunal de grande instance de la capitale française mais ledit procès ne se tiendra en fin de compte que début février prochain après son report. Ce renvoi a été demandé par la défense de « l’accusé » qui l’a justifié par le fait que Nordine Ait Hamouda n’a reçu la convocation du tribunal que tardivement. Ce qui, de fait, ne lui a pas permis de constituer à temps un avocat.

C’est suite à des déclarations incendiaires et à des accusations graves formulées par Nordine Ait Hamouda contre Said Sadi lors d’une émission de Berbère Télévision (BRTV) animée par Kamel Trawiht, que Said Sadi a décidé de porter plainte en 2016 contre le fils du Colonel Amirouche. Nordine Ait Hamouda venait tout juste d’être exclu du RCD après y avoir régné et fait la pluie et le beau temps pendant des décennies, parfois, voire souvent, contre l’avis de la majorité des cadres du parti.

Ces derniers, pour rappel, se sont toujours montrés méfiants à l’égard de Nordine Ait Hamouda. Mais ce dernier a toujours été le protégé de Said Sadi, donc intouchable. Jusqu’au jour où, pour des raisons mystérieuses et inconnues à ce jour, Nordine Ait Hamouda est exclu, de manière brutale, des rangs du RCD.

Tarik Haddouche