La JSK boycottera le match face à l’USMA aujourd’hui

0
JSK

KABYLIE (Tamurt) – La Jeunesse Sportive de Kabylie (JSK) va mettre en exécution sa menace de ne pas jouer le match qui devrait l’opposer aujourd’hui, mardi, face à l’USMA. Ce match devait initialement être disputé hier, lundi, avant que la Ligue Nationale de Football ne prenne la décision unilatéralement de le reporter d’une journée pour des raisons mystérieuses.

Jusqu’à hier en fin de journée, Chérif Mellal, le président de la JSK, campait sur sa position malgré le fait que Zetchi, le président de la Fédération algérienne de Football (FAF) ne lui ait pas donné raison et a plutôt pris la défense de Medouar, le président de la Ligue. Chérif Mellal n’a pas, non plus, révisé sa copie en dépit du fait que son appel aux autres présidents de clubs pour se réunir dans le but de destituer Medouar est tombé dans l’oreille d’un sourd. En effet, il n’y a pas eu d’écho favorable à son appel.

Pourquoi la ligue de football a-t-elle décidé de décaler le match USMA-JSK d’une journée? Même le ministre de la Jeunesse et des Sport, Hattab, a réagi à cette affaire mais de manière tiède, juste en appelant les deux parties en conflit à la sagesse. Le ministre a toutefois déploré les excès de zèle qui caractérisent les déclarations des dirigeants sportifs dans la presse. Il est évident qu’il y a des raisons cachées et bien dissimulées dans ce conflit entre le président de la JSK et la ligue de football. Ni cette dernière n’avait le droit de décaler le match en question en sachant que cette décision allait provoquer une tempête ni la réaction de Mellal n’est mesurée. Car on ne menace pas de boycotter un match de championnat en mettant en péril l’avenir d’un club comme la JSK pour une histoire banale de report de match.

Les vraies raisons de cette guéguerre sont ailleurs. Comme c’est le cas de la majorité des conflits qui ponctuent la vie sportive et politique en Algérie. On verra la suite de cette affaire à partir de ce soir si le match USMA-JSK n’est pas joué avec la mise en application de la décision de Mellal. Se ce match est disputé, c’est la crédibilité de Mellal qui sera sérieusement compromise alors que jusque-là, il a bien, très bien su la préserver malgré toutes les pressions, parfois terribles, qu’il a subies depuis qu’il a pris les rênes de a JSK.

Tarik Haddouche