La JSK refuse de participer à la coupe arabe

3
Cherif-Mellal-jsk
Cherif-Mellal-jsk

KABYLIE (TAMURT) – Le président de la Jeunesse Sportive Kabylie, Chérif Mellal, a refusé catégoriquement que son club prenne part à la coupe arabe. Selon une source fiable de la JSK, le boss Kabyle a refusé de prendre part à la coupe pour la simple raison: les Kabyles ne sont pas Arabes.

Cette manifestation à caractère ethnique n’existe nulle part ailleurs au monde. On organise pas des manifestations sportives à base linguistique ou religieuses. Cherif Mellal ne veut pas polémiquer sur cette questions pour éviter des problèmes au club mais selon nos sources, il dit que la JSK ne peut pas participer à une telle compétition.

Les seules manifestations sportives étrangères auxquelles la JSK prendra part, sont bien évidement les compétitions continentales. Les Kabyles sont africains et la Kabylie se trouve géographiquement en Afrique et non en Asie pour prendre part à une coupe organisée au moyen orient.

Ravah Amokrane

3 COMMENTAIRES

  1. Certes, mais de nos jours ce n’est pas ce que je vois « les Kabyles, pour la plupart sont, aujourd’hui, plus Arabes que n’importe quel Arabe.
    Cette arabité chez les Kabyles est dans la nouvelle pensée Kabyle des générations nouvelles, on pense bien, de plus en plus, en Arabe.
    Aujourd’hui les manifestants à Kherrata en Kabylie, criaient en Arabe « C’âab yurid isqat nnidham » Un slogan ARABE du printemps ARABE. Alors, qui n’est toujours pas arabe. Demain vous serez surpris.

  2. Azul . Salam . Bonjour . Voila une décision courageuse qu’ il y a lieu de saluer . contrairement au harki de Hachanni , je crois que le président de la JSK , Mellah est en train de redonner à notre Club ,toute sa grandeur et sa Dignité que les précédents dirigeants ont bradé pour des motifs vénaux , purement de privilèges en tout genre , notamment d’argent . il faut créer un championnat nord – africain . point barre .

  3. Ils ont besoin de ligoter le pays à la savatte arabe, seul moyen de diluer la kabylie dans l’insipide monde arabe, qui du reste n’a de sens ni au sens anthropologique ni politique, mais juste pour utiliser l’Algerie comme levier de la politique arabe de la France. bouteflika comme boumediene, les kouliglis, ne font que s’exécuter.
    L’école en Kabylie ne doit pas inculquer l’identité coloniale, ni par arabisation comme fatalité ni par son islam religion interposée.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici