La Kabylie au CDH à Genève

0

A l’ambassadeur algérien qui s’est référé aux droits culturels au Sahara marocain, la délégation marocaine a rétorqué qu’il aurait mieux fait de parler au Conseil des droits culturels de sa population kabyle.

Il devrait d’abord s’assurer que son pays accorde à la culture kabyle au moins la même reconnaissance constitutionnelle que le Maroc accorde à la culture hassanie au Sahara. s’il y a bien une population en mal de jouissance de ses droits culturels c’est bien celle de la Kabylie, a conclu la délégation marocaine.