La Kabylie orpheline de Nna Wiza Mehenni

14
Nna Wisa
Nna Wisa

KABYLIE (TAMURT) – La mère du leader Ferhat Mehenni, leader du MAK, Na Wiza, vient de rendre son âme. L’information est tombée telle un couperet. Une onde de choc s’est emparée de toute la Kabylie dès l’annonce de la nouvelle.

C’est une triste nouvelle qui s’est rapidement propagée sur les réseaux sociaux. Tout le monde a pensé à son fils, Ferhat Mhenni, exilé politique en France, qui ne peut se rendre en Kabylie pour assister à son enterrement. Il ne l’a pas revu depuis des années. Une autre injustice infligée par le pouvoir raciste d’Alger à un simple militant comme Ferhat Mhenni, rien que pour avoir lutté pacifiquement pour la liberté des Kabyles. En France, ou Ferhat Mehenni est exilé, à Paris plus exactement, une veillée mortuaire a été organisée hier soir au siège de l’association Tafarka, sis au 49 bis avenue de la Résistance à Montreil, dans la banlieue parisienne, selon un militant du MAK établi à Paris.

Plusieurs Kabyles établis en France se sont rendus au siège de l’association Tafarka pour présenter leurs condoléances à Ferhat Mhenni. « Na Wiza est la mère de tous les Kabyles, car elle a enfanté tout simplement la liberté », nous a déclaré un indépendantiste kabyle. L’enterrement aura lieu aujourd’hui à Meraghna, des milliers de Kabyles se préparent à s’y rendre  pour assister à l’enterrement de Nna Wiza, une veuve qui a perdu son mari très jeune lors de la guerre de libération. Notons que l’année passée, Ferhat Mehenni a connu un autre événement douloureux qui était la perte de sa fille très jeune.

Nadir S

14 COMMENTAIRES

  1. Toutes mes condoléances à cette grande dame digne des grandes femmes kabyles, fières et libres et qui nous fait honneur et qui enfanté un grand homme d’un courage inouïe Ferhat Mehenni

  2. Azul.

    Triste nouvelle! Toutes mes condoléances à Mas Aselway Ferhat Mehenni.
    Parce qu’il est un homme qui a osé aller dans le sens du progrès; un homme qui a osé s’élever contre la bêtise d’un Pouvoir autiste, prédateur, sordide et pervers; parce qu’il a eu à coeur de lutter contre la disparition programmé d’une histoire, d’un peuple, d’une culture, d’une langue, …; parce qu’il a sacrifié sa vie à défendre les Droits de l’Homme et la dignité; parce que…. parce que… Un Pouvoir sans aucune légitimité, si ce n’est celle de faire la pute de l’Occident et des oligarchies arabo-islamique rétrogrades, lui interdit de rendre un dernier homme à celle qui lui a donné la vie. On lui a interdit de dire adieu à sa maman. Nna Wiza, tu peux partir en paix. Sois fière pour l’éternité de celui à qui tu as donné la vie, car il est un homme comme il en existe très peu dans le monde. Aucun Abominable Grossier Sodomite aussi Absolu Guide Suprême se soit-il auto-proclamé ne saurait venir un bout d’un peuple uni pour sa liberté!

    Merci Nna Wiza!

    Vive la Kabylie libre et indépendante!

    MNS.

  3. Nos condoleances les plus attristées i’ uselway n unavad aqvayli uεḍil, Mass Feṛḥat At Sεid et à toute sa famille

  4. @ mohomerde
    Nous n’avons nullement besoin d’un primitif arabe sur nôtre site!..
    Rassure toi bedouin, jamais ta chamelle arabe de mère,
    n’arriverait à la cheville d’une grande dame comme Na Louisa ou toutes femmes kabyles d’ailleurs.
    Car, comme, tu le sais, des femelles arabes n’engendrent point de grands hommes, mais plutôt des déchets criminels de l’humanité.

  5. Mes condoléances à mas Farthat et à tous les kabyles dignes, je conjure tous les kabyles de se rendre nombreux et nombreuses à se rendre à son inhumation pour l’accompagner et lui rendre hommage à cette femme digne, c’est une grande vraie dame KABYLE. Une pensée très sincère à nôtre frère farthat et toute sa famille.

  6. @ Mohamed,
    au lieu de compatir tu delires , ca se voit que tu n’as rien de kabyle parce que tu parles seulement en kabyle , mais tu ne parles pas THAKBAYLIT .
    à bon entendeurs salut

  7. Mes condoléances pour la famille de nna Lwiza mère de mass Fehat Mehenni . Il est triste que son fils ne puisse se rendre au pays pour un dernier hommage à sa défunte mère. Paix à son âme!
    Ce sera une honte de plus pour ce régime honni de tous les Algériens exceptés les opportunistes qui profitent du système corrompu jusqu’à la moelle.

  8. Azul a tagmatt
    Amkan-im di ljennet a tayemmatt n iqbayliyen sumata. Ad d-ig Yillu ssber i mas aselway akk d widak it-iqerben, am taculin nsen d taddart Mareghna, atg,…

  9. Mon pauvre Mohamed, quel triste sire tu dois être ! Dire que c’est notre mère est simplement affectif, respectueux envers la personne, symbolique de la part de la valeur d’une maman ! Oui, pour moi Nna Ouiza était ma maman, où est le mal ?

  10. Azul . Bonjour . Atsirehma Rebi . Une grande Dame qui restera toujours présente dans la mémoire des kabyles soucieux des intérêts de la Kabylie dans cette Algérie hideuse et dévoyée de ses principes qui devait être siens , pour laquelle s’est sacrifiés son mari . Mes condoléances les plus profondes à toute le famille de Ferhat et au village Bouzeguéne et tous ses habitants . thoudharth ghouzefin iwidh ideyougran .

  11. Très triste d’apprendre cette terrible nouvelle. Qim dhilehna à Na Wiza, une femme Kabyle digne et courageuse. Une vraie Kabyle au sens propre du terme. Mes sincères condoléances à toute sa famille et particulièrement au premier Kabyle libre Mas Ferhat Mehenni.

  12. Tu n’es ni Kabyle ni walou. Tu es un arabe déguisé. Si je n' »tais pas bien élevé je t’aurai dit autre chose….

  13. De plus, elle n’est et elle n’a jamais été, en tant que kabyle bien sur, ni ma mère ni autre chose. Ma mère est celle qui m’a porté et enfanté puis élevé. Et je pense que c’est pareil pour tous les autres kabyles qui ne partagent pas votre délire.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici