La Kabylie rejette la candidature du général Ali Ghediri

2
rejet des élections algérienne en Kabylie
rejet des élections algérienne en Kabylie

ALGERIE (TAMURT) – Le candidat du général Toufik, le général  Ali Ghediri, est, comme il fallait s’y attendre, rejetté en Kabylie. Malgré les grandes manipulations pour impliquer les Kabyles, ces derniers rejettent presque à l’unanimité cette candidature. Malgré que Issad Rebrab et le RCD essayent tant bien que mal de gagner au moins quelques Kabyles, la mission est d’ores et déjà vouée à l’échec.

La Kabylie ne votera pour personne. Les raisons de ce rejet sont nombreuses. Même pour un candidat honnête, les Kabyles ne sont pas concernés d’abord par la politique algérienne. Seule l’indépendance de leur pays les intéresse. Pour les raisons secondaires, le général Ali Ghediri est un militaire et un candidat du général Toufik ou d’un autre clan, le premier l’un des pires ennemis de la Kabylie, les autres clans aussi. Le DRS avait exécuté Matoub Lounès rien que pour forcer le général Liamine Zeroual à démissionner en 1998.

Trois ans plus tard, en 2001 jusqu’à 2003, le même DRS, toujours dirigé par le général Toufik, exécute 128 jeunes kabyles pour le même scénario: pousser Bouteflika à la démission. Le criminel Toufik a toujours utilisé la Kabylie pour solder ses comptes avec les clans du régime. L’armée algérienne a aussi toujours combattu la Kabylie. Il est inconcevable aujourd’hui à un général de venir en Kabylie à des fins électoralistes.

Ravah Amokrane