La Kabylie veut s’échapper de la prison «Algérie »

1
Bouteflika et Ouyahia, Khediri et Ait-Larbi
Bouteflika et Ouyahia, Khediri et Ait-Larbi

CONTRIBUTION (TAMURT) – A aucun moment la Kabylie n’a été heureuse ou en paix dans l’Algérie pour laquelle elle s’est sacrifiée pour lui donner l’indépendance. Elle est en conflit perpétuel avec tous les pouvoirs successifs d’Alger depuis 1962 à ce jour.

Ces pouvoirs arabes soutenus par l’occident savent que si la Kabylie renoue avec ses origines, ce sera la fin du colonialisme par l’idéologie arabo-musulmane en Afrique du Nord. Les Arabes algériens qui s’opposent de toutes leur forces au développement de la culture, de la langue et de l’identité amazigh, font croire à certains Kabyles le contraire, Ils les utilisent pour combattre le Peuple kabyle.

Pendant longtemps les pouvoirs successifs de Boumediene, Chadli, Zeroual, Kafi puis Bouteflika ont instrumentalisé ces Kabyles pour commettre des massacres et crimes de guerre contre le Peuple kabyles sans défense.
Après le duo infernal Bouteflika-Ouyehia, doit-on encore subir un autre duo Ghediri-Ait Larbi ? Jusqu’à quand la femme kabyle doit doit-elle verser encore des larmes ?

Il ne reste à la Kabylie qu’une seule alternative et une seule voie; celle de son indépendance. Le Peuple kabyle est dans une grande prison à ciel ouvert qui s’appelle « Algérie », il risque la mort dans cette prison, il doit en sortir pour être libre en construisant une Kabylie indépendante, ouverte sur le monde.
Unissons nos effort pour construire une République kabyle indépendante, démocratique, sociale et laïque qui garantira la liberté et la prospérité à nos enfants.

Kader DAHDAH

1 COMMENTAIRE

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici