La lâcheté des Kabyles de service ne provoque que pitié

13

CONTRIBUTION (Tamurt) – On insulte les autonomistes. Ah ! Que c’est facile quand on a le soutien des pétrodollars, de la puissance des armes des trois institutions que sont la police, la gendarmerie et l’armée, sans oublier la justice au service des gouvernants d’Algérie.

Encore une fois, ces fachos verts ont le vent en poupe dans cette Algérie de leurs maîtres. M. Le professeur Lounis Mehalla vient à Tizi-Ouzou élever sa voix lors d’un colloque national autour de « la Religion musulmane : valeurs, unité et résistance » pour montrer au pouvoir central d’Alger sa totale servilité, à la manière du Bachaga Boualem envers la France durant la guerre de libération. Si la Kabylie se trouve actuellement malmenée par un système colonial arabiste, c’est effectivement parce que des Kabyles du genre de ce « Professeur » pullulent en pagaille sous les bottes des seigneurs de la Capitale.

Il suffit de posséder un diplôme d’un métier quelconque et de parler ou d’écrire une langue qui n’est pas la leur, pour venir narguer un peuple pacifique qui ne veut que se défendre et pacifiquement ! En vérité ils se moquent de tous les Algériens et n’ont cure de leur réaction. La vérité n’est pas leur force. Ils appartiennent à ces spécimens, qui profitent depuis des siècles de la colonisation de l’Afrique du Nord. On les a trouvés aussi en d’autres périodes et dans d’autres continents. Il y a bien eu des collabos français avec les Nazis. Il y eut aussi des chefs africains noirs qui ont vendu leurs propres frères à des esclavagistes arabes ou européens. Leur seul but est le pouvoir ou l’argent sans se soucier de la réaction de la communauté dont ils sont issus.

En Algérie, pays toujours colonisé, ce genre de personnes est soutenu par la propagande de l’aile orientale ou occidentale des commandeurs d’Alger et de sa presse. Le syndrome de Stockholm continue à faire des ravages.

Par Hsen Ammour

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici