La langue arabe bannie en Turquie

1

TURQUIE (Tamurt) – Au moment où l’Algérie s’entête vaille que vaille que vaille à hisser au firmament la langue arabe, la municipalité d’Esenyurt à Istanbul a procédé au retrait des enseignes écrites en arabe de tous les magasins qui s’y trouvent. Un geste qui se veut de bannir la langue d’El Moutanabi pour ne laisser place que pour la langue turque.

Pour rappel, ce retrait entre dans le cadre de l’application d’un texte de loi stipulant que toute enseigne doit comporter au minimum 75 % de mots turcs. Le texte de loi interdit également l’installation d’enseignes écrites en anglais ou une autre langue mis à part le turc.

Amnay 

1 COMMENTAIRE

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici