La ligue des droits de l’homme ignore les souverainistes kabyles et Fekhar

11
ligue droits de l'Homme

ALGÉRIE (Tamurt) – La LADDH, Ligue Algérienne pour la Défense des Droits de l’Homme, présidée par Nourdine Ben Issaad, a tenu hier son conseil national à Alger. Un communiqué a été rendu public pour dénoncer les multiples atteintes aux droits de l’homme à travers toute l’Algérie.

A la grande surprise, les arrestations des souverainistes kabyles, la grève de la faim de Fekhar et la détention des militants politiques Mozabites est  complètement ignorée.  La LADDH n’a fait aucune allusion à ces graves atteintes évoquées même au sein de l’ONU. La ligue a évoqué les Ahmadites, une branche musulmane interdite en Algérie, l’interdiction des conférences de certains écrivains en Kabylie,  la répression des étudiants en pharmacologie, l’interdiction des marches pour les fonctionnaires de la SONELGAZ, etc. Mais aucun mot sur les souverainistes kabyles et Mozabites. Pour cette ligue, dite des droits de l’homme, l’arrestation en série des militants souverainistes kabyles et Fekhar, qui risque de mourir dans les geôles du régime d’Alger, ne sont pas des atteintes aux droits de l’home.

Pourtant, plusieurs kabyles siègent au sein de cette ligue. Aucune déontologie, aucun respect aux droits de l’homme ni aucune dignité pour ce genre de ligue qui polluent la scène politique an Algérie. Le vrai motif de ces ligues n’est que de ramasser des subventions à l’étranger, couvrir le régime en publiant un communiqué une fois par tremblement de terre! Trois ou quatre autres ligue dites de défense des droits de l’homme existent en Algérie mais elles mènent, toutes, le même combat: remplir le ventre et les poches!

Ravah Amokrane pour Tamurt