La maison « Taos Amrouche » inaugurée à Mont-Saint-Martin

3
Taos Amrouche
Taos Amrouche

MONT-SAINT-MARTIN (TAMURT) – La maison Taos-Amrouche a été inaugurée dans une ambiance de fête le 18 janvier dernier à Mont-Saint-Martin, le même jour où le nom de Matoub Lounès, a été donné officiellement à un auditorium dans la ville de Kremlin-Bicêtre. Ce sont deux grandes figures de la culture et de l’art kabyles qui sont ainsi honoré en France.

Le nom de l’écrivaine et chanteuse mais aussi militante de la cause amazighe Taos Amrouche est ainsi immortalisé de fort belle manière. L’ancien vestiaire du stade rouge de Mont-Saint-Martin est désormais devenu la maison Taos-Amrouche. La cérémonie d’inauguration s’est déroulée samedi dernier, 18 janvier 2020, dans une ambiance de fête et de fraternité. Cette cérémonie a eu lieu en présence d’hommes de culture, de représentants de la famille de Taos Amrouche dont sa fille Laurence Bourdil et son petit-fils Yan Seweryn.

Cette maison portant désormais le nom de Taos Amrouche est dotée de six pièces rénovées. Il servira de lieu artistique et culturel où des ateliers de diverses activités y seront abrités. Il s’agit d’ateliers de danse, de chant et de musique kabyles. Le lieu servira aussi abriter des activités ayant trait à l’artisanat ainsi qu’une bibliothèque. Bien qu’elle soit l’une des plus grandes figures de la littérature en Algérie, Taos Amrouche demeure une personnalité exclue dans son propre pays à cause, entre autres, de sa confession chrétienne.

Les livres de Taos Amrouche n’ont été édités en Algérie qu’il y a un peu plus d’une année suite à une initiative audacieuse prise par la maison d’édition « Franz fanon ». Taos Amrouche, pour rappel, est l’auteur entre autres de « L’amant imaginaire », « Solitude ma mère », « Le grain magique », « Rue des Tambourins »… Elle a fait partie des membres fondateurs de l’Académie berbère. Elle a été également une chanteuse à la voix envoûtante.

Tarik Haddouche

3 COMMENTAIRES

  1. il est joyeux de voir concrétiser
    de tél projet
    il faut absolument réhabiliter
    notre richesse culturel
    afin que nos efforts ne soient pas veins

  2. Merci a tous ceux et celles qui ont contribues a ce projet qui finalement a vu le jour.
    PS: Je dois maintenant chercher sur l’internet une photo de cet endroit.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici