La mouvance salafiste veut imposer sa loi en Kabylie : Des repentis prennent part à un rassemblement contre les non-jeûneurs à Tizi-Wezzu

9

SOCIÉTÉ (Tamurt) – Drôle d’action que celle prise par des islamistes fanatiques qui ont organisé hier soir, un rassemblement au carrefour Matoub Lounès à Tizi-Wezzu pour dénoncer l’action des non-jeûneurs qui ont manifesté samedi contre l’inquisition.

Des bus ont ramené des participants à ce carnaval de toutes les wilayas du centre ce qui signifié que les Kabyles ont tourné le dos à cette mascarade religieuse qui ne dit pas son nom car, elle découle d’un acte d’intolérance envers les gens tolérants. C’est pour cela sans nul doute, que les citoyens de la wilaya de Tizi-Ouzou n’ont pas adhéré à cette démarche qui n’a rien à envier aux marches des intégristes de l’ex FIS quelques semaines avant l’avènement du terrorisme à Alger.

Les « fidèles » veulent ressusciter les actions de rue des islamistes comme un signal d’alerte pour la Kabylie qui reste la seule région contestataire à l’égard du régime central d’Alger et l’islam fanatique. Le pouvoir cherche par tous les moyens à affaiblir toute mobilisation qui risquerait d’aboutir à un sursaut salvateur pour menacer sa pérennité. Il a osé par toutes les manœuvres possibles pour discréditer des citoyens qui ne font pas le jeûne et qui ne demandent que la liberté de conscience soit respectée.

Comment voulez vous qu’une action menée par des repentis, jadis égorgeurs de Kabyles, puisse faire de l’ombre à une démonstration de force initiée par des gens qui revendiquent la tolérance et le respect de l’autre. En état de cause, les islamistes fanatiques venus prier contre des citoyens de Kabylie, ont raté le coche au moment ou la population de Tizi-Wezzu n’a pas de tout été intéressée par ce genre de machination machiavélique d’un régime finissant. On croit savoir selon des sources bien informées, que des repris de justice ont participé au rassemblement d’hier, avec 1000 dinars chacun en contrepartie, une pratique qu’utilise souvent le pouvoir quand il voit que la Kabylie se mobilise à l’instar de la marche historique du 14 juin 2001 à Alger où des Kabyles ont été matés et agressés par des repris de justice et des prisonniers qui ont bénéficie d’une grâce juste au lendemain de la marche. C’est ce que le régime cherche à refaire avec l’aide des islamistes salafistes.

Kamel. S