La nation Kabyle en marche

0

TIMANIT I TMURT N IQVAYLIYEN

MOUVEMENT POUR L’AUTONOMIE DE LA KABYLIE

LA NATION KABYLE EN MARCHE

– Déniée depuis 1962, après avoir consenti le plus gros des sacrifices pour la libéra-tion de l’Algérie du colonialisme ;
– Ignorée, martyrisée, combattue dans sa substance et dans son ressenti,

La Nation Kabyle, mère de l’Algérie, renaît et s’affirme contre tous les subterfuges que lui tend le pouvoir raciste d’Alger. La nation kabyle est une réalité qui s’impose au pouvoir algérien, à ses satellites, à ses Kabyles-de-Service et à ses janissaires présents ou futurs. La Nation kabyle est le sel de la terre de l’Algérie. Elle est inaliénable et ceux qui s’essaient de la corrompre contre des vénalités auront à répondre, un jour ou l’autre de leur forfaiture.

Le Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK) qui s’est érigé contre le despo-tisme du pouvoir raciste arabo-islamique d’Alger et contre la lâcheté de pseudo-représentants institutionnels locaux, incarne, à lui seul, les espérances et le droit de liberté et de progrès de la nation kabyle. Après At Mangellat (Aïn El Hammam) et At Yiraten (Larbâa Nait Yiraten), la Nation kabyle vient d’enregistrer une victoire éclatante à Aqvu (Akbou), en rappelant à la justice et à la police du pouvoir que la Nation kabyle est désormais débout et qu’elle compte s’autodéterminer sui-vant son histoire, sa langue et ses coutumes.

Dans les cafés, les rues, les boutiques, les bars, les restaurants et les domiciles, la Nation kabyle savoure la victoire d’Aqvu.

Elle n’en fait pas une fierté égoïste. Elle la dédie aux peuples d’Algérie d’Est, d’Ouest, du Sud et Nord afin que chacun se détermine, s’exprime et s’élève contre le pouvoir clanique qui lui confisque la voix de la gorge.

Kabylie, le 9 novembre 2010

Azru Loukad

Secrétaire national à la Culture et au Patrimoine