La police algérienne déchire les drapeaux amazighs

8
Le drapeau amazigh attaqué par la policie algérienne
Le drapeau amazigh attaqué par la policie algérienne

ALGERIE (TAMURT) – La guerre est officiellement déclarée contre les Kabyles par l’armée algérienne. Aucun drapeau amazigh n’est autorisé à brandir en Algérie. Pourtant ce drapeau est culturel et fédéral de tous les peuples de l’Afrique du Nord.

Si en Kabylie les manifestants ont réussi à hisser le drapeau de Tamazgha, ailleurs, comme à Alger, cet emblème est strictement interdit. Des policiers ont confisqué des drapeaux amazighs aux manifestants à Alger. A Oum El Bouagui, Khenchela, Batna, la police les a carrement déchirés. Seul le drapeau national algérien, avec son croissant islamique, est autorisé par les services de sécurité. Le général Gaid, qui fait face à des millions de manifestants algériens, qui exigent son départ, trouve en les Kabyles un bouc émissaire.

Le soulèvement populaire touche toute l’Algérie, mais lé général Gaid Salah, d’un niveau scolaire qui ne dépasse pas le cycle primaire, cible  la Kabylie dans l’espoir de réaliser l’unité nationale, comme par le passé.

Le racisme contre la culture amazigh en Algérie est institutionnalisé et assumé par les décideurs de la junte militaire qui s’est accaparée du pouvoir. L’avenir des Kabyles est menacée. Le risque de voir le général Gaid Salah et sa caste attaquer militairement les villes et villages kabyles n’est pas à écarter. Il est juste entrain de chercher la petite excuse pour passer à l’acte.

Nadir S

8 COMMENTAIRES

  1. Ils ont passé á l´acte on jetant arbitrairement en prison plusieurs jeune á alger, c´est dangereux cette RADP pour les libértés!
    Vivement l´indépendance du pays Kabyle, si le peuple voulait un jour vivre en paix et libérté dans son pays déclachinisé et non comme des moutons!

  2. Il veulent mettre le feu au poudre et tant mieux ,c »est leur ultime espoir de garder le strapontin du pouvoir.Mais,Qui vivra verra leur déchéance à la vitesse grand V .

  3. @ait amara,
    L’armée repose sur l’arabisation et vous ne pouvez pas adhérer à ses options idéologiques en croyant les combattre. Les « extrémistes » que nous, disons clairement que le deni identitaire est la plus grande oppression. Croire que le pays vivrait cette crise politique juste parce que c’est l’armée seulement qui serait responsable est une grosse erreur. Si nous disons que la crise trouve ses raisons dans l’improvisation et la substitution culturelle c’est parceque la Kabylie a son sens d’Etat sa symbologie et sa vision du monde qui ne peut etre diluée dans le nationalisme lambda d’une Algérie arabe et islamique qui fait de notre peuple un suiveur d’un moyen orient qui le refuse. Non Monsieur, l’armée plutot le militarisme est dans la continuité d’une vision du monde que dans le model Kabyle ne pouvait avoir lieu. C’est à vous de faire un choix de camp, les arabes algériens ont opté pour l’arabité en déconstruisant les enoncés du congrès de la Soummam et introduisant le militairsme durant le congrès du Caire, qui a fini par l’assassinat de Abane et s’est clos avec le massacre de 63 en Kabylie- charnier qui a unit tous les algériens d’est et d’ouest, c’est des adèptes de boumediene et benbella qui firent l’acte symbolique et politique de leur choix civilisationnel, d’une Algérie arabe. Trouvez vous une autre excuse pour ne pas choisir mais le choix est impératif en terme civilisationnel

  4. Le Régime militaro-mafieux joue sur la « fibre sensible », le « créneau identitaire » qui lui sert comme arme de fragmentation, de fractionnement, de séparation, d’isolement, de « division totale » pour casser ce formidable Mouvement de protestation, massif et gigantesque, populaire et pacifique, discipliné et organisé, qui vise à mettre fin au « Système dictatorial militaire et mafieux (1962/2019) » ultra autoritaire et hyper répressif, corrompu et corrupteur /manipulateur, qui accapare et pille les richesses, massacre et embrigade la population civile, hypothèque l’avenir du pays tout entier…. Ils savent que tant que les Généraux criminels et mafieux président aux destinées de ce pays, il n’y aura que misères, injustices, violences, mépris et autres maux et fléaux qui caractérisent les Régimes dictatoriaux militaires… Ils savent que les discours identitaristes/culturalistes/essentialistes, extrême-droitistes forcément, sont fabriqués dans les labos’ de la SM-DRS qui est le concepteur et l’orchestrateur des « stratégies » (intrigues et complots), le lieu où s’effecrue la « réflexion »….
    .
    Dans la « séquence d’après », on verra les Généraux ultras et faucons mobiliser les « berbéristes du DRS », après avoir utilisé les « islamistes du DRS », la semaine passée, mais en vain. La population n’est pas dupe. Nombre de manifestant.e.s sont férus de politique et sont farouchement et frontalement engagés contre le Pouvoir militaro-mafieux. Ils sont convaincus que la « question principale et globale », c’est la « question du pouvoir », et sont persuadés que la Dictature militaire est « l’Ennemi commun, l’Ennemi premier, le Mal originel, l’Origine du mal, le Démiurge…. Les jeunes savent bien que tous les partis et groupuscules sont des officines de la SM-DRS, que tous leurs dirigeants (dirigés) sont des faux-opposants qui roulent pour ladite Police politique secrète = organisation criminelle et mafieuse ….
    .
    À bas le Régime /Système militaire et mafieux / militaro-mafieux et leurs complices et valets, les extrémistes de tous bords et les faux-opposants !

  5. L’armée algérienne a déjà quadrillé toute la kabylie depuis des années en prévision de l’arrivée d’un général comme Gaid Fayah. Eh bien, il faut crever l’abcès, qu’ils nous attaquent, lui qui est soutenu par les Émirats arabes, qui disposent maintenant d’une base militaire au nord du Niger, pas loin de la frontière algérienne. Tous les naifs qui croient ou ont cru au slogan vide khawa/khawa en auront pour leur grade. Les militaires kabyles engagés dans l’armée algérienne devraient choisir leur camp. Pendant qu’eux surveillent les frontières, leurs femmes et leurs filles, en kabylie, se feront violées par des arabes écumant, comme en 1963.

  6. S’ il ose il finira comme ses pairs,Saddam et kadafou! Le drapeau islamique ne m’a jamais représenté.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici