La population de Vgayet a marché pour dire non au blocage de la région

0

VGAYET (Tamurt) – « Les seuls investissements économiquement visibles et politiquement lisibles dans la région sont dédiés à la répression : une base de la gendarmerie, une école des cadets, une prison et un asile psychiatrique à Oued Ghir » ont tenu à rappeler les rédacteurs de l’appel à la marche organisée, ce lundi, par la société civile à Vgayet pour dire non au blocage des investissements en Kabylie. 

C’est depuis le refus de l’entreprise portuaire de Vgayet d’autoriser l’accostage du navire transportant les équipements d’une usine de trituration des graines oléagineuses que devait implanter à proximité du port le grand nabab de l’industrie, le kabyle Issad Rebrab, PDG du groupe Cevital, que la population a commencé à réagir à ce blocage du pouvoir d’Alger. Oui c’est un blocage car la même usine a été autorisée à l’installation dans la région voisine de Jijel. Pour la marche de ce lundi, il y avait plus d’un millier de citoyens qui ont répondu présents à l’appel et ont marché de l’usine portuaire du groupe Cevital jusqu’au siège de la wilaya où ils ont observé un rassemblement.  Plusieurs animateurs de la société civile ont pris la parole pour fustiger le pouvoir d’Alger qui fait dans les deux poids et deux mesures quant il s’agit de la Kabylie.

Nous disons non au blocage des investissements à Vgayet et exigeons du pouvoir d’accéder aux doléances du groupe Cevital dont le patron, Issad Rebrab, est le seul à vouloir investir en Kabylie pour la sortir de son sous-développement et contribuer, conséquemment, à son essor. Il est rappelé aussi que le président de l a république, tout comme ses trois ministres de ces deux dernières années, ont été saisis par écrit au sujet de ces blocages.

Amaynut pour Tamurt