La revue El Deich refuse de publier des articles en Tamazight

1
Revue El Djeich, Gaid Salah
Revue El Djeich, Gaid Salah

ALGERIE (Tamurt) – Dans une république bananière comme celle de l’Algérie, le régime est composé de clans et chaque décideur applique la loi qui lui convient dans son secteur. C’est le cas de l’institution militaire de ce pays qui n’avale pas, souvent, les décision de la présidence. En effet, selon une source crédible, la rédaction de la revue de l’armée algérienne, El Djeich, a refusé de publier des articles en langue tamazight. L’armée algérienne refuse d’intégrer la langue tamazight dans sa communication. Pour les militaires, il n’y a que la langue arabe qui est officielle.

« Alors que tamazight est langue nationale et officielle comme est mentionnée dans la constitution algérienne, les militaires refusent d’intégrer cette langue dans leur institution, qui est normalement gérée par le chef d’Etat », nous révèle un officier militaire kabyle. Ce dernier affirme qu’il est strictement interdit aux militaires kabyles de s’exprimer en langue kabyle lors des réunions officielles.

Même si l’officialisation de la langue tamazight n’est que de la poudre aux yeux, le refus de l’armée algérienne, et beaucoup d’autres institution, d’intégrer tamazight dans leurs communications est un racisme caractérisé. Notons que l’armée algérienne est composée essentiellement de chaouis et de kabyles!

Ravah Amokrane pour Tamurt