La romancière Lynda Chouiten aujourd’hui à l’université de Tizi Ouzou

2
La romancière Lynda Chouiten
La romancière Lynda Chouiten

KABYLIE (TAMURT) – C’est un évènement culturel et littéraire exceptionnel que vivra l’université « Mouloud-Mammeri » de Tizi Ouzou aujourd’hui. Et pour cause, la romancière Lynda Chouiten, lauréate du grand Prix littéraire du meilleur roman en langue française sera l’invité du jour et elle animera une conférence-débat suivie d’une vente-dédicace.

Ce rendez-vous culturel exceptionnel est programmé aujourd’hui, lundi 9 mars 2020 à partir de 13 heures au niveau de la salle de lecture du département d’Anglais (campus de Hasnaoua). Cette rencontre est organisée, bien entendu, dans le sillage de la célébration de la Journée internationale de la Femme par la faculté des Lettres et des langues et le comité des étudiants du département d’Anglais. Il faut rappeler que l’écrivaine Lynda Chouiten est Docteur en littérature et enseignante à l’université. Elle a publié de nombreux romans et autres textes littéraires avant d’être couronnée par le Prix « Assia Djebbar » dans sa dernière édition pour son roman intitulé « Une valse ». Il faut préciser que de nombreuses romancières de Kabylie ont investi la scène culturelle ces jours-ci à l’occasion de la Journée internationale de la femme en animant des conférences et des séances de vente-dédicace rompant ainsi avec le cachet folklorique qui caractérisait presque systématiquement cet événement international dédié à la femme. C’est le cas des écrivaines Hanane Bourai, Hyba Tayda, Ouarda Baaziz Cherifi, etc.

Elles sont également de plus en plus nombreuses les femmes kabyles à avoir investi le champ de l’écriture romanesque depuis environ cinq ans. On peut citer Dalila Keddache Chikh, Lynda Koudache, Kaissa Khalifi, Dihia Louiz, Chabha Ben Gana et la liste est encore longue.

Tarik Haddouche

2 COMMENTAIRES

  1. Azul . Bonjour . Les autres aussi commencent à nous rejoindre sur la nécessité qu’elles vivent dans le respect total de leur Liberté de citoyen ; que ça soit l’ homme ou la femme . moi , c’est ce que j’entends dire par beaucoup d’ arabophones . simplement , ils veulent que les bonnes moeurs existent au sein de la société et qu’ elles soient respectés par chacun de nous tous en toute circonstance .

  2. La femme Kabyle ne pourra s’épanouir que dans un Etat Kabyle libre et laïque. Une hirondelle ou même 10 ne peuvent faire le printemps des femmes sous un Etat théocratique et arabo islamique qu’est l’Etat algérien. L’Algérie est appelée à vivre avec le code de la famille actuel ou un autre code équivalent comme le veut et le souhaite la majorité de sa population. Ce n’est pas demain que la laïcité sera promulguée en Algérie ou en Iran ou en Arabie Saoudite et compagnie.

    Les militants Kabyles militent pour un Etat Kabyle moderne, démocratique et laïque ; un Etat où la femme aura les mêmes droits et devoirs que l’homme, dans tous les domaines y compris celui de l’héritage. L’Etat Kabyle libre sera à milles lieux de celui où la part revenant à la femme n’excède pas la moitié de celle de l’homme, et où un tuteur est dû pour la chaperonner dans les décisions importantes. La Kabylie sera loin de cet Etat où les lois sont inspirées de la religion telles que la polygamie, cette insulte au genre humain. La Kabylie sera loin de la domination masculine qui impose à la femme la longueur de ses effets vestimentaires.

    Les femmes Kabyles, notamment les lettrées d’entre elles, se doivent de participer à ce combat pour une Kabylie nouvelle et libre afin de hâter le jour de la libération de leur vraie libération.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici