La saignée continue au FFS

3
FFS
FFS

ALGERIE (TAMURT) – Deux membres du conseil national du FFS viennent d’annoncer leur démission. Il s’agit de l’ancien secrétaire national, Abdelmalek Bouchafa, et l’élu à l’APW de Tizi Ouzu, économiste et enseignant universitaire, Mouhamed Achir. Un autre coup dur pour le capitaine du FFS dont le bateau prend l’eau de toute part.

Les deux démissionnaires estiment que les statuts du parti sont piétinés avec le maintien  de Hadj Djillani comme secrétaire national, contre les statuts du parti puisqu’il n’a pas été élu comme membre du conseil national. Le refus d’Ali Laskri d’organiser le congrès ordinaire plonge le parti du FFS dans l’illégalité, ce que la base militante ne cesse de dénoncer.

La semaine passée aussi, trois autres membres du conseil national du FFS ont claqué la porte pour la même raison. Deux membre du l’Instance Présidentielle ont réclamé la tête de Djillani. La crise ne fait que s’amplifier au fils des jours au FFS. Ali Laskri se retrouve seul et sous une terrible pression.

Ravah Amokrane