L’Aïd : La nuit de doute est–elle justifiée au 21eme siècle ?

33

TIZI WEZU (Tamurt) Le mois de Ramadhan est le «mois sacré» pour les musulmans du monde entier, il est le neuvième mois du calendrier lunaire qui est déterminé depuis le prophète par l’observation à l’œil nu du premier croissant lunaire de Ramadhan, il se termine par L’Aid el Fitr qui est à son tour déterminé par l’observation du premier croissant lunaire de Chawal (le dixième mois du calendrier lunaire).

Pour fixer ces deux dates importantes dans la vie d’un croyant musulman, deux écoles s’affrontent depuis quelques années.

L’école traditionnelle qui ne veut rien changer aux coutumes et traditions laissées par le prophète, ils ne veulent pas entendre parler de calculs astronomiques ou de scientifiques qu’ils traitent même d’arrogants. Pour eux, seule une explication littérale et générale du coran est à prendre en compte. L’argument principal des tenants de  cette école de pensée qui englobe les Wahhabites et les salafistes et d’autres courants de l’islam rigoriste est le propos du prophète qui disait « Jeûnez à sa vue (la nouvelle lune) et rompez le jeûne à sa vue » (rapporté par Bukhari et Muslim)

L’école (dite) moderniste qui trouve dans l’évolution scientifique et les observations astronomiques un moyen sur lequel les musulmans devront s’appuyer pour déterminer ces deux dates importantes, qui permettra aussi d’organiser la vie sociale et économique. Ils vont même plus loin, ils expliquent que même dieu dans le coran incite les Hommes à suivre la science et le savoir. Dans cette école moderniste, on donne l’argumentaire que dieu a créé le monde selon un ordre naturel et selon un calcul précis « Le soleil et la lune [évoluent] selon un calcul [minutieux].(s.55 ; v.5). On apprend aussi des tenants de cette école que l’ordre précis et minutieux qui fonde le mouvement des planètes (12 mois de l’année…)  est décrit précisément dans le coran . Les études astronomiques ont d’ailleurs permis de déterminer les horaires des différentes prières et ainsi de respecter au plus près le sens du verset : « La prière est, pour les croyants, une prescription, à accomplir à des moments déterminés ».(s.4 ; v.103)

L’astronomie a beaucoup évolué de nos jours. Elle a développé des instruments impressionnants pour observer l’univers. Elle peut aujourd’hui déterminer avec une précision inégalée les positions des astres du système solaire et même au-delà (La rencontre qui a eu lieu ces derniers mois à des milliards de kilomètres de la terre entre la sonde PHILAE et une comète qui venait du fin fond du système solaire n’est qu’une preuve de plus sur la précision de ces calcules). Ce calcul qui permet chaque jour à des milliards de musulmans de suivre leurs prières quotidiennes à une minute prêt est remis en cause dès qu’il s’agit de connaitre le premier jour ou le dernier jour de Ramadhan.

S’agit-il pas d’un combat de leadership politique entre pays musulmans ? Une preuve de la mainmise de certains pays qui se croient plus musulmanes que d’autre ?

C Chafaa