L’Akfadou sous le feu de l’ANP : L’armée algérienne planifierait l’installation d’une base militaire à Akfadou

20

TIZI-OUZOU (Tamurt) – Ce qui est en train de devenir presque quotidien à Akfadou est ce qui est appelé « la lutte anti-terroriste ». A la surprise générale des citoyens de la région, jusqu’à présent calme et dont les citoyens ont largement les moyens de se défendre, l’armée algérienne affirme la présence de groupes terroristes à Akfadou. A rappeler que ces opérations ont été lancées après l’assassinat de quinze militaires à Adekkar, une commune avoisinante d’Akadou.

Quelques jours auparavant des bombardements intensifs des alentours des villages de Tifra ont été dénoncés par des militants des sections locales du MAK et par des journalistes. « Même durant les années 90 on n’a pas vu ça », s’exclame un citoyen d’Akfadou. En effet, la commune d’Akfadou, jusqu’à ces derniers mois, était très paisible, étant équipée d’une brigade de gendarmerie, d’une section de gardes communaux et de dizaines de GLDs.

Il y a quelques mois, sept patriotes, dont un chauffeur de bus sont tombés sous les balles assassines des « terroristes ». Un acte qui a fait couver la peur et la suspicion pour bien des jours. Actuellement, le climat est tendu et soulève des questionnements chez la population locale sur les dessous de tout ce remue-ménage.

Par ailleurs une rumeur, qui devient de plus en plus un fait, dénonce une provocation de cette insécurité soudaine par l’armée algérienne, qui chercherait ainsi à justifier l’installation d’une base militaire dans la région. Un vieux projet qui a, jusqu’ici, rencontré une opposition farouche des habitants d’Akfadou.

C’est dans cette ambiance Caucasienne que les citoyens d’Akfadou spéculent sur l’avenir de leur petite, belle et paisible commune qui ne le serait plus avec le débarquement de l’armée, ironise un citoyen. Après tout quoi de mieux que la peur pour faire passer les choses en douce !

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici