L’Algérie prive les militants kabyles de leurs passeports

3
passeports

KABYLIE (Tamurt) – Après avoir fait de la Kabylie  une vaste prison à ciel ouvert, le pouvoir colonial  algérien confisque les passeports des militants kabyles. Cette pratique honteuse et indigne vise à enchaîner nos militants, à les obliger à faire des courbettes à l’administration algérienne et surtout à les occuper à reprendre le fameux sésame dans l’espoir de les détourner de l’idéal de liberté et de dignité qu’ils cherchent à atteindre à travers leur honorable combat.

Il est de notoriété publique que l’État algérien est le premier à piétiner ses propres lois. Il ne s’accommode d’aucun texte du droit international qu’il a ratifié quand il s’agit des droits de l’homme et des peuples. Des citoyens honnêtes et dignes sont devenus des apatrides en étant privés de leurs passeports  par l’administration coloniale algérienne. Ils sont coupables de leur militantisme désintéressé au profit de la liberté de leur peuple.

Soutenir des citoyens bafoués dans leur droit élémentaire en l’occurrence le droit de circuler pour  avoir exprimé et défendu leurs idées politiquement et pacifiquement  est un devoir. Nous exprimons ici notre soutien militant, fraternel et indéfectible à nos camarades que les forces coloniales algériennes essayent d’intimider. Pour parer au vaste plan de musellement politique dont fait l’objet la Kabylie, seule une mobilisation générale de toutes les forces kabyles est salutaire.

Vivement une République kabyle indépendante.

Lyazid Abid