L’ambassadrice du Canada en Tunisie rend hommage à un terroriste symbole de la conquête arabo islamiste !

16
ambassadrice du Canada à Tunis

CANADA (Tamurt) – Décidément certains occidentaux se plaignent des  massacres commis par les terroristes arabo musulmans dans leurs villes mais glorifient d’autres auteurs de ces mêmes actes commis dans Tamazgha.                                                                                                                         

Madame McQueen, qui est la première femme qui occupe ce poste à Tunis, a porté pour l’occasion le voile islamique pour visiter une mosquée, symbole de la conquête islamique et lieu préféré des intégristes. Elle a publié le 17 août 2016 sur le site de l’ambassadeur du canada un commentaire incitant les Canadiennes et les Canadiens à venir visiter cette mosquée qui porte le nom de Uqba ibn Nafi, un génocidaire Arabe responsable de massacre des peuples Amazighs en Afrique du Nord au VII siècle.

Ce général arabe envoyé en 633 à la tête des armées musulmanes de Mohamed, est responsable des premiers raids musulmans en Afrique du Nord (bastion de la résistance amazighe) qui ont fait des milliers de morts, d’orphelins et beaucoup d’esclaves sexuels envoyés à Damas.

Dans une rude bataille contre les armées arabes à Ilǧem, la reine Dihya (Kahina pour les arabes) a été décapitée, sa tête a été  envoyée à Damas. Aksil le chef guerrier Amazigh  a éliminé Okba ainsi que ses 300 cavaliers pour venger son peuple des exactions et terreurs commises par ces armées arabes conquérantes.

L’Ambassadrice Carol McQueen se souviendra-elle que l’Islam a persécuté toutes les minorités d’Afrique du nord qui refusèrent la mise sous tutelle ?

Se souviendra-elle que les Berbères juifs, chrétiens animiste, païens cohabitaient pacifiquement, et c’est une population soudée par cette entente à laquelle se heurtaient les troupes arabes venues d’Orient au VIIIe siècle pour établir une tête de pont à Kairouan ?

L’Ambassadrice McQueen se souviendra-elle que les Arabes musulmans ont établi un véritable hiérarchie entre les Mahométans, la race des seigneurs, et les autres peuples du Livre, tolérés mais pressurés (impôts spécifiques) objet du Pacte d’Omar (dhimmitude). Sans compter les pauvres païens de cette époque, qui avaient le choix entre la conversion et l’esclavage ?

D’ailleurs on pourrait se demander pourquoi les diplomates canadiens évitent soigneusement de se rendre au sanctuaire Shinto Yasukuni, symbole des horreurs commises par l’armée impériale japonaise dans toute l’Asie, mais acceptent, en Tunisie, de se rendre dans un lieu pareillement symbolique de la conquête islamique et du fanatisme religieux.

En mai 2016, des touristes chinois ont été obligés de prononcer la foi islamique et de se convertir à l’islam avant de mettre les pieds dans l’édifice de la Grande Mosquée de Kairouan, également appelée mosquée Uqba Ibn Nafi.

D’ailleurs le groupe terroriste d’Ansar al-Sharia créé en 2011, (branche tunisienne d’État islamique) dispose d’une brigade djihadiste qui porte le nom de ce général arabe sanguinaire.

A ce jour aucun remord ni aucune excuse de la part des arabo musulmans pour ces crimes, bien au contraire ils continuent leurs massacres et leur terreur même en Europe et en Amérique du nord.

Kader Dahdah