« L’année de la Kabylie en France » : Le coup de starter est donné à Marseille.

0

DIASPORA (Tamurt) – Sur invitation de trois associations culturelles kabyles/amaziɣ de  Marseille (AFK, AMA et SFK), dans le cadre de l’année de la Kabylie en France, le 4 janvier 2018, le professeur Madjid Boutemeur a donné à la cité des associations à Marseille une conférence-débat qui s’est articulée sur deux grands thèmes, la médecine nucléaire en général, et le  projet de la fondation pour la science en Kabylie qu’il a lancé l’été dernier à partir d’Aokas.

La conférence a été une vraie réussite.  Le public qui était composé en majorité de jeunes kabyles  souvent étudiants  était ravi et enthousiasmé au vu des nombreuses 6questions posées lors du débat. Environ une centaine de personnes étaient présentes à ce rendez vous pourtant préparé à la hâte trois jours auparavant. Les informations données par le professeur sur le mode d’évolution des cellules cancéreuses et leurs aptitudes à se redéployer pour faire face aux traitements de chimiothérapie et de radiothérapie ont capté l’attention du publique. Il a expliqué la technique de la hardronthérapie qui consiste à « dégommer » la tumeur maligne (inaccessible au bistouri) avec une très haute précision par une charge de particules qui explose en milieu de celle-ci sans endommager les tissus sains avoisinants.  Lors de cette rencontre il y a eu une vraie sensibilisation pour la concrétisation de la Fondation de Kabylie pour la Science et surtout le top départ de l’année de Kabylie en France. Pour le professeur le but « est d’arriver à mettre en relation utile les scientifiques Kabyles de France et les amis de la Kabylie avec les jeunes étudiants et les scientifiques en Kabylie. Les scientifiques Algériens intéressés sont les bienvenus ». Même si le conférencier  a montré un grand optimisme  pour la réalisation du centre anti cancer à Tazmalt, beaucoup de personnes dans le publique  ont exprimé leur pessimisme  en rappelant  la haine et le racisme du pouvoir Algérien contre la Kabylie.  Mais le professeur a tenu à les rassurer en disant qu’il a des solutions pour contourner les pièges et embuches que poserait le pouvoir Algérien.

Cependant un incident s’est produit,  l’agent de la sécurité a intervenu et a interrompu la séance pour dépassement du nombre de personne autorisées dans la salle, mais les responsables des associations en charge de l’événement on vite réglé le problème puis la conférence s’est poursuivie. Le Pr Madjid Boutemeur a déclaré qu’il tiendrait des conférences dans toutes les villes de France, il ainsi a fait appel aux  associations  de chaque ville pour les organiser, il souhaite  que  les scientifiques Kabyles exerçant en France interviennent dans ces conférences.

Kader DAHDAH