L’arabe en recul à Bougie, selon BRTV

19

KABYLIE (Tamurt) – La vedette de la chaîne BRTV, Kamel  Tarwiht, a réalisé un mini-reportage très intéressant concernant les habitants de la ville de Bougie qui continuent à s’exprimer en langue arabe.

Les personnes interrogées reconnaissent que le parler en langue arabe est en net recul dans cette ville de Kabylie. « Durant les années 1980, on entendait les habitants des anciens quartiers de la ville parler qu’en langue arabe. Ce n’est pas le « vrai arabe » mais un parler propre aux natifs de la ville dite « El Bjawiya ». Mais à partir de 1995, l’utilisation de la langue kabyle a gagné du terrain. Après 2000, l’arabe, et à ce jour, est en net recul à Bougie », explique un ancien habitant de la ville de Bougie.

Son avis est partagé par une bonne partie des citoyens de la ville qui ont tous affirmé leur fierté de communiquer en langue kabyle, c’est à dire leur langue maternelle.  « Ce sont les natifs de la ville qui utilisent encore ce dialecte très proche de l’arabe. Pour eux, c’est une manière d’affirmer qu’ils sont citadins », explique un autre habitant de Bougie.

Kamel Tarwiht avait insisté si ce phénomène de parler en langue arabe en Kabylie est dû à un complexe, mais les habitants de Bougie démentent.  Pour les raisons de recul de l’arabe dans cette ville de Kabylie, l’esprit de nationalisme et les soulèvements successifs populaires ont imposé la langue kabyle contre vent et marée.

Lounès B