L’artiste Nacer Yanat veut créer un musée Matoub Lounès en France

2
L’artiste Nacer Yanat veut créer un musée Matoub Lounès en France
Nasser Yanat

FRANCE (Tamurt) – Une équipe de professionnels est à pied d’oeuvre pour préparer le musée Matoub Lounès, à l’image des grands musées consacrés aux illustres personnalités du monde entier.

« Il faut bien préserver l’oeuvre de Matoub et lui donner une connotation internationale et universelle, comme ceux d’Edith Piaf, Brassens ou Maryline Monroe. Des professionnels de musées kabyles font partie de cette équipe qui vont aménager le musée Matoub à At Douala »,  nous a expliqué l’artiste peintre kabyle Nacer Yayat qui est derrière ce projet en collaboration avec la fondation de Matoub Lounès.

Nacer Nayat ne s’arrête pas là. Il projette aussi d’ouvrir un musée Matoub Lounès à Paris. Un rêve qui lui tient à cœur. Nacer, modeste de tempérament fait partie de ces militants de la cause amazighe qui ont gardé toujours leur distance de la politique. Excellant dans l’art du Pop’art, il a consacré des centaines de tableaux de peinture à Matoub Lounès. « Les artistes pop utilisent le collage, la peinture acrylique, la sérigraphie. Ils emploient des couleurs vives. Je ferai pareil pour les œuvres de Lounes Matoub, impression sur toile, papier, tee-shirts et autres. Un symbole de la culture de masse. Surprendre le pouvoir central par la diffusion, car ce dernier il le fait bien à travers la pensée unique et l’idéologie arabo-musulmane », nous a déclaré l’artiste qui est toujours resté loin des feux de la rampe malgré son talent.

« L’exposition aurait  lieu à Paris en juin ou juillet 2016 et à Bougie probablement en septembre de la même année. Elle ne sera pas un mouvement artistique ni intellectuel, mais une dynamique faisant appel à toutes corporations de métiers ( artistes, enseignants, architectes, associations culturelles, écologiques et politiques ….) à célébrer, commémorer, idéaliser et mythifier cet esprit de contestation, de refus, de révolte et de résistance. Permettant l’émergence d’une culture de l’action directe riche et puissante. L’esprit « Matoubien » incarne une culture de la rébellion et le refus de l’ordre imposé par le pouvoir et l’intégrisme islamique. Ce mouvement permet aussi le développement d’une véritable communauté de citoyens avec des pratiques de partages et des liens sociaux importants. Une identité socio-économique et culturelle qui alimentera une véritable conscience chez les citoyens contre la démission et la corruption de l’esprit », nous confie Nacer.

Lounès B  pour Tamurt