L’avenir incertain de la Kabylie

8

KABYLIE (TAMURT) – L’évolution de la situation politique en Algérie, n’augure rien de bon pour la Kabylie. L’avenir de l’Algérie est des plus lugubre. Ni les décideurs ni les manifestants algériens ne cachent leur haine et surtout leur détermination d’en finir avec l’identité kabyle et la culture amazighe en général.

Même avec le départ de ce système politique, les prochains décideurs risquent d’être encore pire. Les manifestants algériens veulent à tout prix imposer Taleb El Ibrahim, en cas de chute de l’actuel régime. Un arabisant qui n’a jamais caché sa haine viscérale envers les Kabyles. El Ibrahim était chargé par Boumdiène d’user de tous les moyens possibles, pendant plus de 13 ans, pour anéantir tout ce qui se réfère à la culture amazighe.

Récemment, ce proche de Benbadis avait déclaré que l’identité amazighe a été inventée de toutes pièces par la France, alors que tout le monde sait que c’est cette même France coloniale qui a arabisé les populations autochtones de l’Afrique du Nord. Taleb El Ibrahimi est adoubé par les Algériens. C’est leur droit, mais ils n’ont pas le droit de l’imposer aux Kabyles. Ces derniers ont, eux aussi, leurs hommes politiques.

Nadir S.

8 COMMENTAIRES

  1. Bonsoir. Même si on arrives a cacher une perdrix , Au bon milieu de 60 corbeaux , le jour ou elle réussira a reprendre son envole, ses magnifiques plumes révéleront . toutes ses différences….. même chez les hâtées .les grand bandits des grand chemins ainsi que les sans Scrupules (( LA VÉRITÉ POURRA LEURS FAVORISÉE LE PARADIS )). Bonne soirée monsieur!

  2. Bonsoir. Ce que je n’ai pas réussis a écrire pour le citer sur 400 pages ,vous l’avait noter sur 2 paragraphes . avec tous mes compliments . Merci monsieur l’autochtone de nôtres noble terre!

  3. Démocratie, c’est cela pour vous !!! La vraie démocratie, c’est celle où on affronte les problèmes sans détour pour les résoudre. Désolée de vous dire que votre Algérie a un grave problème, celui du déni de son identité, la vraie pas celle fabriquée par les bédouins…
    Affirmer son amazighité, ne vous en déplaise, n’est pas un acte raciste ni d’incitation à la haine mais un acte courageux, sain et salvateur. Mais je ne suis pas étonnée car pour les totalitaires arabo-musulmans, toute affirmation d’une identité autre est décrétée comme illégitime.
    Vive la Kabylie, libre et indépendante qui retrouvera son âme séculière et profonde !!!
    Azul

  4. Azul . Salam . Bonjour . AH , Bon .Nadir ne fait que rappeler les faits historiques , et la versatilité des convictions politiques , idéologiques du personnage de Taleb IBrahimi et cela pour toi , ça relève de la discrimination raciale , incitation à la haine , espèce de taré et d’esprit bâthiste , pourquoi tu n’écris pas tes commentaires virulents sur Naïma Salhi qui depuis plus de deux ans ne fait qu’ insulter les Kabyles , lâche de merde . Ah ,j’ai oublié , pourquoi tu ne t’en prends pas carrément à son père , un harki des Oulémas qui étaient tous pour l’ intégration des Algériens dans la citoyenneté française , si ce n’est que le mouvement nationaliste algérien , crée , animé et porté à bras le corps par une majorité de militants kabyles qui a mis cette association de khoubatha au pied du mur et en 58 ils ont fait semblant de rejoindre le projet politique de l’ indépendance du pays .moi, je dirais une chose , par moment je maudis Krim qui avait refusé la proposition de De Gaulle de L’ indépendance de la Kabylie , séparée de cette racaille d’arabo izanes qui ne sont obsédés que par la Kabylie .

  5. Quand on est jugé par ses propres lois on est citoyen. Quand on est jugé par des loi d’un Etat arabe malgré nous on est colonisé. La démocratie commence par redonner au peuple Amazigh son Etat et sa justice. La démocratie ce n’est possible que quand tout le peuple reconnait les institutions, un tribunal arabe meme le plus démocratique, en Kabylie il serait un occupant.

  6. Nadia S : lorsqu il ils y auras la démocratie, ont te mettras en taule pour discrimination racial, et incitation à la haine, en vue de séparatisme.

  7. Taleb Ibrahimi, cet orientaliste en costume cravate, est le père géniteur des lois sur l’arabisation de l’Algerie, et surtout de la kabylie, au début des années 1970, en tant que ministre de l’éducation de Boukharrouba le criminel. On a vu le produit fini de ces lois au début des années 1990, et cela continue avec la destruction du système éducatif. Actuellement sur le plan mondial, dans tous les classements internationaux, aucune université algérienne ne trouve sa place, alors que dans les années 1960/1970, l’université d’Alger, était classée première avec celle du cap en Afrique du sud. Ce système mis en place par ce Monsieur a fabriqué des mutants, chez qui tout esprit critique est aboli. Seule la kabylie, protegé par son ethno-differencialisme, a résisté, au prix d’énormes sacrifices, a ce torrent de boue charrié par les lois mises en place par ce monsieur. Ce monsieur, fils de Bachir Ibrahimi, qui a fait partie de «  djem3yate el oulamas » partisans de l’assimilation durant les années 30, et qui ont intégré la révolution, sur le tard, grâce à Abbane qui les a récupérés n’ont jamais pardonné aux kabyles leur rôle essentiel durant la guerre 54/62, je ne dirais pas d’indépendance car la kabylie est toujours occupée. A partir de 1962, ces mou3rabines, comme on les appelle, ont squatté grâce à Boukharrouba qui leur a ouvert les portes, tous les postes stratégiques pour contrôler la société et réécrire une histoire faussée, qu’ils enseignent aux enfants, où ils se donnent le grand rôle dans la lutte. On les a vu dernièrement, lors de la mort du criminel Abassi Madani, leurs rejetons sur les plateaux télé algériens affirmer que cet obscure tyran a été un « grand Moudjahid » parmi les déclencheurs de la révolution, alors qu’aucun véritable livre d’histoire ni aucun PV, ni aucun journal d’époque ne retient son nom à quelque titre que ce soit.

  8. Il est impératif que les organisations politiques kabyles arrivent à un consensus pour lancer le parlement de Kabylie. Sans quoi on lie le devenir de la Kabylie aux mouvement Hirak. Sans animosité ni attente de miracles là où il y a vide sideral. Le MAK et le RPK et d’autres formations que je ne connais devraient comprendre que sans un compromis entre elles elles devront subir la politique de l’Etat arabe

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici