L’avion transportait aussi des militaires sahraouis

2
crash de l'avion militaire
crash de l'avion militaire

ALGÉRIE (Tamurt) – Il y a eu 257 morts dans l’avion militaire qui a crashé à proximité de la ville de Boufarik dont 4 Kabyles; Bettache Ferhat, agé de 28 ans, engagé, du village Ait Boudjit, commune de Darguina, Hibouche Rabeh du village Ait Idriss, commune de Bordj-Mira, Moussous El Hachemi de Kherrata et Amine Amrane de Béjaia ville. Mais ce ne sont pas tous des militaires algériens, il y avait, également, parmi eux des militaires du Polisario.

Mais que foutent des militaires sahraouis dans un avion militaire algérien alors que le ministre algérien des affaires étrangères a déclaré, avant-hier à une chaîne d’information française,  que l’Algérie n’avait absolument rien à voir dans le conflit opposant le Maroc au Polisario. N’est-il pas temps que l’Algérie et le Maroc se mettent à table et aplanissent leurs différends particulièrement celui relatif à la situation de l’ex-Sahara occidental ? Les deux régimes sont en désaccord depuis plus de quatre décennies et cela s’est répercuté sur ces peuples de Tamazgha qui restent, malgré tout, frères.

Quelles que soient les positions futures des décideurs de ces deux pays frères, la solution viendra des amazighs qui ont pris le chemin de l’indépendance de tous les peuples. Les touaregs, les chleuhs, les chaouis, les Mzabs comme les kabyles et tous les autres amazighs auront, un jour très proche, leurs propres pays nations.

Amaynut