Le barrage de Taksebt à sec en plein hiver

6
Le barrage de Taksebt à sec en plein hiver
Le barrage de Taksebt à sec en plein hiver

TIZI-OUZOU (Tamurt) – La baisse du niveau d’eau du barrage de Taksebt, à Tizi-Ouzou, continue. On peut le remarquer à vue d’œil. La situation est plus que dramatique.  l’eau de réserve de ce barrage a baissé de moitié.

Des fonctionnaires de l’Algérienne Des Eaux (ADE) et de la direction de l’hydrolique, qui gèrent cette ressource naturelle affirment que la sécheresse n’explique pas à elle seule ce drame. Ils estiment que la surexploitation de ce barrage est la principale cause de la baisse du niveau d’eau.

Jamais par le passé le barrage d’eau de Taksebt a atteint ce niveau bas.  Plus de 80% de l’eau  exploitée de ce barrage est destinée aux populations algéroises. Seule une petite quantité est distribuée au niveau local. D’ailleurs des villages d’Ath Douala et de Larvaa Nath Irathen souffrent du manque d’eau, même en période hivernale, alors que ce barrage se trouve sur les propres terres de ces villageois qui n’ont jamais été indemnisés par l’Etat.

Une injustice qui crée une colère noire pour les habitants de ces deux régions. «  On a l’impression que le pouvoir raciste d’Alger fait profiter au maximum des richesses naturelles de la Kabylie. En plus des barrages d’eau hyper exploités, le pillage des sables et du liège sont aussi les deux autres matières que les Kabyles n’en profitent jamais. Le comportement de ce régime et celui d’une puissance colonisatrice. C’est ainsi que la France agissait durant son occupation », nous fera remarquer un ancien maquisard d’Irdjen, qui appelle les Kabyles à se soulever pour protéger leurs richesses et surtout la nature.

Nadia Iflis