Le blocage de la mairie d’Aokas programmé pour ce matin

0
Aokas
Aokas

AOKAS (Tamurt) – Une douzaine d’élus sur la quinzaine que compte la station balnéaire d’Aokas, soutenus par la population suite à l’appel du mouvement associatif, s’apprête à bloquer le siège de la mairie ce dimanche matin à partir de 6 heures, apprend-on auprès du collectif citoyen.

Le point qui a poussé les citoyens à recourir à cette action de rue est l’affaire dite du célibatorium de la police. En effet, les services de la police ont squatté un terrain mitoyen à l’école de police de la localité pour y ériger un immeuble à usage d’habitations pour les policiers célibataires. Malgré l’opposition de la population et la mise en demeure suivie d’un avis défavorable du maire, l’entrepreneur en charge du projet continue ses travaux. Vu en compagnie du maire attablé dans un restaurant de la localité, la population soupçonne un deal conclu entre eux. C’est la raison pour laquelle ils ont décidé de s’en prendre au maire que toute la population qualifie de corrompu et très proche de la mafia du foncier.

Devant cette situation, ils ont décidé de descendre dans la rue pour exiger l’annulation de tout permis de construire délivré pour la réalisation de ce célibatorium, de l’usine de peinture à proximité de l’ex-usine de liège, des attributions d’hôtels et autres dans le cadre du Calpiref avec la restitution de la bande boisée à la collectivité et de trouver une solution définitive au problème de la décharge de la honte d’Aokas.

Amaynut