Le chanteur Touareg Intidaw enlevé par le groupe d’Ansar Dine

1

Le groupe terroriste d’Ansar Dine a encore sévit. Il a arrêté l’un des chanteurs Touareg les plus célèbres, à savoir Abdallah ag Lamida dit  » Intidaw « .
Selon des sources concordantes, il a été arrêté dans sa ville natale de Tessalit. La raison de cette arrestation, qui en a surpris plus d’un, n’est autre, selon certains combattants d’Azawad, que de faire taire ce vocaliste engagé. D’autres informations font état de sa libération.

Ansar Dine, comme tous les chefs terroristes-islamistes, a une dent contre tout ce qui lié à la culture. Il ne rate aucune occasion pour réprimer le peuple Amazigh Touareg. Ses membres reprochent à Intidwa de chanter la beauté et la grandeur de la culture Tamashek. Ils espèrent le faire taire. Une vieille pratique que tous les mouvements extrémistes et terroristes utilisent. Les terroristes intimident Intidaw dans l’espoir de le faire renoncer à son combat.
Abdallah ag Lamida dit Intidaw, a rejoint la rébellion Touareg depuis le déclenchement de la guerre entre le Mali et l’Azawad. Il est devenu le symbole de lutte pour la liberté des Touareg. Sa notoriété a fait de lui le chanteur le plus connu est le plus écouté par la population Toaureg. Intidaw porte toujours dans son cœur le combat identitaire.
A travers ses chansons, il a réussit à motiver plusieurs militants et autres activistes d’Azawad. Les chanteurs et les artistes étaient et sont toujours les portes voix des peuples Amazigh en Afrique du nord. Le chanteur Intidaw fait rappeler le chantre de l’Amazighité, le Kabyle Matoub Lounès.
Matoub n’avait pas cessé de chanter en dépit de sa séquestration pendant 15 jours dans les maquis de la Kabylie en 1995 par les combattants du GIA. Au contraire, il a continué son combat pour la liberté des Amazigh jusqu’à son assassinat en 1998.

Izem Irath