Le clan de Bouteflka sera de retour

2
Bouteflika et son clan de militaires

ALGERIE (TAMURT) – Le Hirak algérien est identique au scénario égyptien. Le retour du clan de Bouteflika se dessine. Un retour identique à celui des Mubarak en Egypte. Après avoir emprisonné le président Mubarak et ses deux enfants, ces derniers ont été libérés quelques mois après et leur clan a repris le régime, comme sous l’ère de Ben Ali, en Tunisie.

C’est presque pareil en Algérie. Non seulement Bouteflika n’a jamais été inquiété, mais au vu et au su de tout le monde, les membres de son clan sont entrain de reprendre la présidence. En un mot,  l’armée algérienne est entrain de rétablir les Bouteflika.

Un consensus a été trouvé entres les différents clan du régime pour sauvegarder leurs intérêts. Teboune, Benflis, Belkahdem et autres sont de retour. Le Hirak a réussi a fédérer tous les clans du régime et les unir. Le régime algérien risque même de se renforcer davantage. Si l’élection présidentielle a lieu, ça sera la mort définitif de tout espoir de démocratisation du pays.

En absence d’une classe politique fiable en algérien, le peuple navigue à vue. Le régime est entrain d’imposer sa feuille de route, en toute quiétude. Pour les Kabyles, l’erreur est justement de marcher dans ce Hirak algérien. Encore une fois, une bonne partie des Kabyles a laissé de côté l’intérêt de la Kabylie. Heureusement qu’une bonne partie a continué à s’imposer en Kabylie pour asseoir la démarche favorable à la libération de la Kabylie;

Nadir S

2 COMMENTAIRES

  1. C’est bien la manœuvre souhaitée par Gaid Salah, sauver le noyau dur du clan Bouteflika dont il a toujours fait parti. Comme ça l’Algérie anti-amazigh sera et restera arabo-islamiste.

  2. la Kabylie dois comprendre qu’il ne s’agit plu qu’elle se prononce en tant qu’une Solitaire pour toutes les contestations politiques économiques et culturelles en Algérie . Car ses contestations on solitaire Ont fait d’elle une citerne qui cumul tout les malaises des autres régions .Donc aujourd’hui selon le constat des faits .il ne s’agit ni du régionalisme ni du communautarisme entre arabes et kabyles , bien au contraire , la Kabylie et devenue un Outil indispensable , pour le système en place , pour désamorcer les tensions a travers toutes les autres régions dans tout le pays . Donc il faut remédier a tout les partis politiques . IL faut faire appel a des thérapeutes en Psychologie ,pour dissocier toutes les autres wilaya-tes ( régions ) Du Syndrome de Stockholm . L’épine-Soigneuse

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici