Le Comité de Sauvegarde de la JSK passe à l’action

24

TIZI-OUZOU (Tamurt) –  Lors de sa dernière réunion, le Comité de Sauvegarde de la JSK Kabylie semble passer à l’action. Il a décidé d’installer des comités de daïras et a multiplié ses démarches dont le but n’est que le départ de Hannachi.

La salle « Chahid Azem » a réuni, hier 2 septembre à 11H , le Comité de Sauvegarde de la JSK avec des supporters afin de discuter l’installation des comités de daïras en Kabylie, « On vous a réuni aujourd’hui parce que le bureau a décidé de créer des comité de sauvegarde a l’échelle de toutes les daïras de Kabylie » avait déclaré Mouloud Aïboud ancien entraîneur de la JSK (Jeunesse Sportive de Kabylie) avant de continuer « les comité de daïras vont se réunir en assemblée générale pour désigner les présidents/directeurs de chaque comité de daïra et c’est à travers ces comités là que va sortir le véritable comité de supporteurs de la JSK ».

Me Saleh Meriem de son côté en tant que membre du Comité de Sauvegarde de la JSK et ex-avocat de la JSK n’a pas manqué de signaler qu’« à ce jour (2 septembre 2015) ce président (Hannachi) n’est pas président » légal de la JSK, avant d’indiquer que « les supporters doivent se mobiliser pour qu’il y ait un changement à la JSK, si vous (supporteurs) voulez nous aider à le faire, il y aura du changement, mais si vous nous laissez seuls, il n’y aura pas de changement », « je vous demanderai de patienter un peu, on a encore des documents qui sont beaucoup plus graves que ce qui a été dit avant, mais on va les exhiber au moment que l’on jugera utile » avait affirmer l’ex-avocat de la JSK.

Et à propos de la dernière (énième) déclaration de démission de Hannachi avant qu’il (Hannachi) place Yazid Yarichène pour le succéder Maître Meriem indique qu’il « n’a pas le droit de placer qui il veut, cela (la JSK) ne lui appartient pas pour qu’il puisse le faire, la JSK est une société, si il veut démissionner il n’a qu’à démissionner devant l’assemblée générale après l’avoir réunie, et il va y avoir une élection d’un nouveau conseil d’administration lequel va élire le président ».

Plus tard, il y a eu une prise de parole par les supporters de la JSK, et chacun d’eux a donné son avis, et la chose qu’il voit nécessaire pour le départ de Hannachi. L’un d’eux a dit qu’ « on doit priver les joueurs d’entraînements » et le Comité lui répond qu’ « on veut le départ de Hannachi et non la destruction de la JSK ». Kamel Abdeslam ex-joueur de la JSK a préféré l’organisation de marches et sit-in pacifiques, pour la sensibilisation et la mobilisation de la société Kabyle, il a appelé à un rassemblement pacifique qui aura lieu à une date ultérieure devant l’ancienne mairie de Tizi-Ouzou « maintenant il faut passer aux actions » affirme l’ex-joueur de la JSK.

Jugurtha Aqvayli