Le député Tazaghart, dissident du FFS, fustige l’actuelle direction du parti

35

BOUGIE (Tamurt) – « Les actuels dirigeants du FFS ne sont que de simples responsables de l’appareil du parti alors que nous, au forum socialiste, nous représentons, en réalité, le véritable FFS de Hocine Ait Ahmed ». Ce sont les propos du député dissident du FFS, Khaled Tazaghart lors du meeting qu’il avait animé, dans la matinée du samedi, au théâtre régional de Bougie.

Pour commémorer le 33e anniversaire des événements du 19 mai 1981, le forum socialiste pour la liberté et la démocratie a renoué avec les rencontres avec la population. L’occasion a été saisie par ses animateurs pour fustiger le FFS qu’ils ont quitté il y a quelques mois de cela.

Entouré des cadres du forum dont trois militants de 1963, Khaled Tazaghart évoquera la genèse de la démission collective qu’ils ont transmis avec ses pairs à la direction du FFS. Pour l’orateur, c’est l’érection, à Akfadou, d’une stèle à la mémoire des martyrs de 1963 qui était la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Ce projet initié par les militants de Bougie n’était pas du goût de l’instance présidentielle du parti.

Dans le même sillage, Madjid Abane, militant de 1963, pointera du doigt les dirigeants actuels du FFS qui étaient incapables de faire adopter la reconnaissance du statut de martyrs et de combattants aux militants de 1963.

Les animateurs du forum ont fait part des revendications du forum qui se rapportent à l’officialisation de Tamazight, de Yennayer comme journée fériée et à célébrer au même titre que les autres fêtes, la reconnaissance du statut de martyrs aux militants tombés au champ d’honneur le 8 mai 45 et entre 1963 et 1965.

Évoquant le volet économique, les animateurs s’offusquent que les communes de la wilaya de Bougie ne perçoivent qu’un milliard 400 millions par an pour le développement alors que les communes des wilayas voisines, de Sétif par exemple, obtiennent entre 7 et 9 milliards.

En reconnaissant que la distribution n’est pas équitable, les animateurs du forum confirment que la Kabylie est marginalisée par le pouvoir d’Alger.