Le directeur de la chaîne amazigh TV 4 devant le juge pour harcèlement sexuel

0

C’est aujourd’hui que se déroule le procès de Saïd Lamrani, premier responsable de la chaîne 4, télévision algérienne d’expression Amazigh, mais anti Kabyle, au tribunal Sidi Mahmed. Il est poursuivi r, comme tout le monde le sait, pour harcèlement sexuel.

C’est en août 2011 que l’affaire a éclaté. Un groupe de jeunes filles journalistes, harcelées sexuellement, ont décidées de briser le mur en saisissant la justice.
Ce responsable, qui n’est guère inquiété, répondra aux chefs d’accusation d’harcèlement sexuel, brimades, pressions, intimidations et chantage.
L’accusé a déclaré publiquement qu’il est intouchable du fait de sa proximité avec Bouteflika.

Il est à noter que ce n’est pas la première fois que Saïd Lamrani est poursuivi en justice pour harcèlements sexuels. Des journalistes de la chaîne II, où il était responsable, l’ont poursuivis déjà en 1995 pour les mêmes motifs, mais la justice avait étouffé l’affaire à l’époque. Un scénario que les victimes redoutent d’ailleurs cette fois-ci encore.

Izem Irath