Le djihadiste français Gilles Le Guen mis en examen

0

Le djihadiste français Gilles Le Guen, arrêté au Mali fin avril, a été mis en examen vendredi pour association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste, a-t-on appris de source judiciaire.

Il a sollicité un débat différé sur son placement en détention provisoire, mesure requise par le parquet, a-t-on précisé. En attendant ce débat devant le juge des libertés et de la détention (Jld), il a été incarcéré.

Il s’agit de la première information judiciaire ouverte sur le fondement de la loi votée fin 2012 permettant de poursuivre des Français soupçonnés d’avoir participé à des actes terroristes à l’étranger ou d’être partis s’y entraîner.

Agé de 58 ans, il a été arrêté dans la nuit du 28 au 29 avril dans la région de Tombouctou par les forces spéciales françaises. Il avait été transféré la semaine dernière de Gao (nord) à Bamako, où l’armée malienne devait engager une procédure d’expulsion.

Selon le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian, «il avait combattu manifestement déjà dans les groupes jihadistes». Le ministre a décrit «une dérive individuelle de fanatisme». «C’est un paumé qui devient terroriste», avait-il expliqué après son arrestation.

AFP