Le FFS dénonce la suspension du maire de Bgayet

1
Mairie de Bgayet
Mairie de Bgayet

KABYLIE (TAMURT) – Le Front des Forces Socialistes, par la voix de son secrétariat national, a dénoncé hier la suspension du maire de Bgayet Aziz Merzougui, décidée par le premier magistrat de la wilaya, il y a quarante-huit heures. Le FFS affirme être décidé à défendre la dignité de ses élus locaux.

Le Front des forces socialistes dénonce « avec une extrême virulence les agissements autoritaires du wali de Bejaia contre les maires de la wilaya comme représailles pour leurs positions politiques hostiles au pouvoir de fait et à sa feuille de route hégémonique », souligne « le plus vieux parti d’opposition » dans un communiqué rendu public hier par le secrétariat national. Il y est ajouté : « D’ailleurs le maire FFS de la commune de Bejaia, depuis son rejet catégorique d’encadrer le simulacre électoral présidentiel, subit un embargo et des restrictions administratives portant préjudice à des projets de développement importants destinés initialement pour la commune ».

Pis encore, révèle la présidence nationale du FFS, « ce même wali s’est permis de se réunir avec des membres de l’exécutif communal afin de serrer l’étau sur le maire de ladite commune après avoir instrumentalisé l’appareil judiciaire et gelé les projets suscités comme préludes à la décision de le suspendre ». Le FFS rappelle que « le principe de la décentralisation sous l’emprise du système de gouvernance actuel n’est qu’une absurde chimère ». Le même parti déclare mettre en garde les autorités du pays qui s’affairent à porter atteinte aux élus du FFS au niveau local « sous l’ambition de fragiliser notre formation politique dans son propre fief ».

Par ailleurs, le FFS assure qu’il ne lésinera pas sur le moindre effort pour « défendre la dignité de ses élus locaux et la souveraineté populaire avec les moyens pacifiques ».

Tarik Haddouche

1 COMMENTAIRE

  1. Maintenant vous n’ avez plus aucune excuse, vous devriez quitter le parloir arabe/national , que vous n’ auriez jamais du rejoindre.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici