Le FFS et le RCD boycotteront la prochaine élection présidentielle

26

KABYLIE (Tamurt) – Le parti du Front des Forces Socialistes (FFS) ne participera pas à la prochaine élection présidentielle que le pouvoir algérien compte organiser au mois d’avril prochain. L’information a été confirmée par deux députés de ce parti qui ont préféré garder l’anonymat.

Les déclarations de ces deux législateurs Kabyles viennent de confirmer ce que le premier secrétaire du parti du FFS, Ahmed Bétatache, avait déclaré le week end passé à la ville de Tigzirt, au nord de Tizi-Ouzou, lors d’un meeting populaire. « Le FFS compte boycotter le prochain scrutin présidentiel et ne soutenir aucun candidat pour la simple raison, les jeux sont déjà fait », nous a affirmé notre source du FFS. Les responsables du FFS ont même renoués avec le discours radical pour critiquer sévèrement le régime de Bouteflika.

Même son de cloche au RCD. Ce parti de la Kabylie ne prendra pas part à la prochaine élection, selon plusieurs sources de plusieurs cadres de cette formation politique qui a affiché son opposition farouche vis-à-vis du clan du Bouteflika. « La prochaine élection présidentielle sera une occasion pour le régime pour l’enterrer définitive de la démocratie en Algérie », nous a déclaré un élu RCD à l’APW de Tizi-Ouzou. Pour le RCD l’espoir de voir le changement tant attendu par le peuple algérien ne verra pas le jour de sitôt.

Les deux formations politiques kabyles, le FFS et le RCD ont emboîté le pas au MAK en optant le boycott de la prochaine élection présidentielle. Hormis la minorité des opportunistes et les casernes militaires, les candidats à l’élection présidentielle en Algérie n’ont rien à attendre de la Kabylie. La position affichée par tous les mouvements politiques en Kabylie atteste encore une fois de la particularité de cette région qui n’a rien à voir avec le reste de l’Algérie. La Kabylie est un autre Etat. Il ne reste à son peuple que de se libérer du joug colonial.

Rachid Moussaoui