Le FFS met un pied dans le Gouvernement Bedoui

3
le FFS au Gouvernement Bedoui
le FFS au Gouvernement Bedoui

ALGERIE (TAMURT) – En plus des députés et sénateurs du FFS qui refusent de quitter le parlement, des membres de la direction nationale et des élus de ce parti Kabyle se réunissent, prennent part à des activités des ministres  du Gouvernement Bedoui.  Des photos d’hier, 11 avril 2019, montrent des élus du FFS se réunir avec les membres du gouvernement.

Mouhand Amokrane Chérifi et Ali Laskri étaient tous les deux des militant du FLN, durant les années 1980 et 1970. Ils sont depuis longtemps soupçonnés d’avoir négocié avec le pouvoir. Le FFS était même sur
le point de participer à la conférence nationale que Bouteflika avait
proposée. Les militants de ce parti, tous des Kabyles, il faut le préciser, ne cessent de dénoncer leurs élus et leur direction nationale qui vient de mettre officiellement un pied dans le Gouvernement algérien de Bedoui.

C’est la pire décision prise par le FFS depuis sa création en 1963, à ce jour.  Les militants du FFS sont les premiers a dénoncer les graves dérives de Mouhand Amokrane Chérifi. Ils se démarquent des élus qui refusent
de quitter le parlement et de Laskri qui cautionne officiellement le
gouvernement de Badoui. Notosn aussi que même les 09 députés du RCD
refusent de quitter le parlement et préfèrent garder leurs privilèges
financiers et matériels.

Nadir S.

3 COMMENTAIRES

  1. Ce qui fait que ces partis tiennent encore leurs sigles c’est le fait qu’au niveau local ils ont encore des adèptes, ceux qui n’ont pas encore pu déceler la combine des quotas- qui ne sont pas une règle officielle-. Donc ce que les avertis pèrcoivent dans sa dynamique- les quotas- n’est pas encore explicité pour le commun des citoyens qui restent encore la base de ces partis.

  2. Quel vote? ils n’ont jamais été élus démocratiquement, c’est le principe même du quota. On vous donne un quota et la direction désigne les personnes.

  3. Simple les partis qui ont participé aux quotas du régime doivent aller dans les autres régions demander les votes, boycotter tout mouvement qui feint la kabylie juste pour faire la bequille du régime.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici