Le FFS se déchire à l’APW de Tizi Ouzou

0
APW Tizi Ouzou
APW Tizi Ouzou

KABYLIE (TAMURT) – Au moment où la direction nationale du Front des Forces Socialistes (FFS) ne cesse de s’empêtrer dans une guerre fratricide interminable et qui semble inextricable, voilà qu’un autre bras de fer s’annonce entre les élus du FFS à l’assemblée populaire de la wilaya (APW) de Tizi Ouzou.

Pour l’instant, on ne sait pas si cette guerre entre les élus du FFS à l’APW de Tizi Ouou constitue un prolongement logique de la situation qui prévaut au sein de la direction nationale d’Alger. Ou bien si c’est seulement un conflit à part qui n’a aucun rapport avec ce qui se passe au plus haut niveau d’une formation politique qui avait incarné l’espoir d’un changement véritablement démocratique en Algérie après 1989. En tout cas, une chose est sûre: une fronde est actuellement en cours entre un groupe de près d’une dizaine d’élus à l’APW contre Youcef Aouchiche, président de cette assemblée élue et les élus qui soutiennent et entourent fidèlement ce dernier. Le groupe d’élus (du FFS) frondeur est constitué autour de l’avocate-élue de ce parti, la célèbre Nabila Smail, très impliquée dans le mouvement populaire en cours en Algérie depuis le 22 février 2019.

La déclaration rendue publique par les élus  »rebelles » du FFS à l’APW de Tizi Ouzou est très vague et n’évoque aucun vrai problème concret dont Youcef Aouchiche serait responsable. Ce dernier est accusé par ses détracteurs de vouloir saboter le FFS sans pour autant qu’aucune preuve ou fait palpable ne soit évoqué. Souvent, les conflits entre élus à l’APW et aux APC ont trait à des intérêts personnels. Des élus se cachent derrière l’intérêt général pour faire pression sur leurs « adversaires ». Après que le partage du gâteau ait fait l’objet d’une redistribution des cartes, les élus se murent de nouveau dans leur silence en tournant complètement le dos aux intérêts des citoyens et de la région pour s’occuper des vraies affaires. Le citoyen de Kabylie est le premier à savoir cette vérité. Et c’est l’une des raisons principales pour lesquelles le taux de participation aux élections devient de plus en plus insignifiant.

Tarik Haddouche

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici