Le front social en constante ébullition

0

Bougie, Tamurt.info: Outre les travailleurs communaux qui ont entamé leur énième grève par une marche au niveau du chef-lieu suivie d’un sit-in devant le siège de la wilaya et les collectifs de six structures hospitalières de la région qui ont débrayé, il y a eu des fermetures de routes ainsi que la fermeture du siège de la mairie de Bougie.

Ce dernier a été assiégé par les habitants d’Iheddaden Ouada afin de demander aux autorités de se pencher sur leur cas et de leur permettre de vivre dans de meilleures conditions notamment en revêtant la route menant à leur quartier, en procédant à son assainissement et en permettant une meilleure disponibilité en eau, liquide très précieux et tellement rare dans ce quartier.

Ces habitants ont décidé de passer à l’action après que ceux des quartiers d’Iheddaden Oufella, Tizi et Ighil Ouazoug les aient précédés la semaine dernière. De leur côté, les habitants d’Ait K’sila ont fermé la route nationale n°24, menant de Bougie à Tizi-Ouzou, en guise de mécontentement contre la non-ouverture de l’annexe de lycée de la localité.

Du côté Est de la wilaya, ce sont les habitants de la station balnéaire de Melbou qui ont bloqué les routes nationales n° 43 et 09, menant de Bougie vers Jijel et Sétif, pour protester contre la composante de la liste des bénéficiaires de logements socio-participatifs attribués dans l’opacité à des personnes étrangères à la commune.

Amaynut.info