Le front social gronde toujours – Le secteur des travaux publics s’y met

0

Point de répit sur le front social. La paupérisation qui gagne, ou plutôt qui ronge, des pans entiers de la société n’épargne aucun secteur d’activité. Pratiquement chaque semaine, les différents des différents secteurs, et tour à tour, déclenchent des mouvements de protestation pour exiger l’amélioration de leurs conditions socioprofessionnelles.
Cette fois, ce sont les travailleurs du secteur des travaux publics qui sont entrés en grève pour deux journées, lundi et mardi, à travers le territoire national pour exiger un meilleur salaire accompagné de conditions de travail satisfaisantes. Les 600 employés du secteur dans la wilaya de Bougie ont répondu à l’appel de leur syndicat et ont suivi massivement cette action de protestation. Outre ces deux jours de grève, demain, mardi, tous les travailleurs grévistes observeront un sit-in devant le siège du ministère de tutelle et des directions de wilaya.
Au niveau national en général et plus particulièrement en Kabylie, tous les secteurs ont observé des grèves et recouru à des actions de protestation contre leurs conditions socioprofessionnelles dont ils exigent une amélioration. La veille, soit le dimanche, ce fut le tour des travailleurs de cinq sur dix résidences de l’université Abderrahmane Mira d’observer une journée de protestation pour exiger également une meilleure prise en charge de leurs conditions socioprofessionnelles.
Amaynut