Le général Tewfik a parlé

2
General Toufik
General Toufik

ALGERIE (TAMURT) – Après avoir entretenu le silence pendant très longtemps, le général en retraite Mohamed Mediene, plus connu sous le nom de Tewfik vient enfin de s’exprimer sur les récents événements qui secouent l’Algérie. Mais sans dire grand-chose. Il n’a parlé que pour faire un démenti.

Ainsi, le général Tewfik, appelé communément « Reb edzair » (le dieu de l’Algérie) a souligné dans un communiqué rendu public ce lundi que dans la soirée du 30 Mars 2019, la Chaîne de télévision « Echorouk » s’est prêtée volontairement à une manipulation grossière en donnant une information invraisemblable qui ne correspond ni à son éthique ni à ses principes. « Je n’ai jamais rencontré, ne serait-ce qu’une seule fois, le personnage des services de sécurité qui est cité comme ayant assisté à cette pseudo-réunion, depuis que j’ai quitté mes fonctions », a ajouté le général Tewfik. Et d’enchainer : « M’accuser d’avoir rencontré des agents étrangers pour évoquer des sujets relevant de la souveraineté nationale est une tentative délibérée de me porter préjudice. Je suis connu à l’intérieur du pays et en dehors pour avoir combattu toutes les ingérences extérieures qu’elles soient politiques, culturelles ou économiques ». Le général Mohamed Mediene a précisé en outre : « Quelle que soit la gravité des problèmes politiques qui traversent le pays, je ne peux dévier en aucun cas le principe de la défense de la souveraineté nationale. C’est une règle immuable que j’ai toujours respectée dans mon comportement et mes actes ».

Rappelons que malgré les pouvoirs colossaux qu’on lui a attribués notamment du temps où il était le chef des services secrets algériens, Mohamed Mediene, c’est la deuxième fois que ce dernier s’exprime publiquement. La première fois, c’était pour défendre un général, dont il était très proche qui avait été arrêté par le clan présidentiel de Bouteflika.

Tarik Haddouche

2 COMMENTAIRES

  1. La preuve que le parloir est juste pour la forme, les vraies discussions se font entre génèraux. la kabylie n’a pas à choisir entre ceux qui l’ont reduite à étrangére chez elle. Ils ne nous représentent pas. Une armée sans terroir culturel indogène quand bien meme la plus puissante elle sera toujours contre son peuple.

  2. Grosse opération d’intox et d’inversion accusatoire. Le torchon « Echourouk », vingt durant au service des Bouteflika, dans le soutien et la flagornerie vient de tourner casaques pour se mettre au service du nouveau maître Gaid Salah. Ce dernier, qui durant ces événements, s’est rendu aux Émirats Arabes Unis, pour se faire dicter la marche à suivre, tente d’accuser ses vis à vis de sa propre trahison, pensant sans doute que la meilleure défense c’est l’attaque. Du temps où il était Reb Dzair, Toufik, collaborait de lui même avec les services occidentaux, notamment américains et français et ces derniers ne se gênaient nullement de le faire savoir. Et même qu’en 2001, il s’est rendu aux US, pour les informer de préparatifs d’une attaque de grande envergure sur leur sol. Mais, ils ne l’on pas pris au sérieux ou pas voulu le prendre au sérieux. Bon on nous dira que c’ dans le cadre de la lutte anti terroriste, mais l’info va tjrs dans le même sens.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici