Le général Toufik fait peur même depuis sa cellule

8
G Toufik
G Toufik

ALGERIE (TAMURT) – Le clan du général Toufik n’a pas encore dit son dernier mot. Bien qu’arrêté, ses fidèles agissent contre le général Gaid Salah. En 20 ans, à la tête des services du DRS, il a tissé des réseaux dans tous les secteurs économiques, médiatiques et même du pouvoir judiciaires.

Les hommes de Toufik, craignant sur leur avenir ou bien de perdre leurs privilèges, sont entrain de lutter contre vent et marée contre Gaid Salah qui a réussi à renverser la vapeur en sa faveur. Bénéficiant aussi des réseaux de Said Bouteflika, les hommes de deux clans contrôlent un partie des banques, de la presse et d’autres secteurs névralgiques. On parle même de coup d’Etat en préparation.

Beaucoup de généraux peuvent faire défection au clan de Gaid Salah. l’Algérie est sur un volcan. Les manœuvres dans les coulisses font rages. Si Gaid Salah a entre ses mains l’armée, il sait bien que Toufik et Said Bouteflika ne sont pas à vrai dire complètement neutralisés, même arrêtés et emprisonnés. Le Hirak algérien n’est à vrai dire qu’un outil que chaque clan essaye d’utiliser contre l’autre.

Nadir S

8 COMMENTAIRES

  1. Ya les pauvres kabyles , sachez au moins faire la differece entre le berger , le boucher , et le consomateur final de la viande que vous êtes .
    .

  2. ils ne sont pas en prison, ils sont sécurisés dedans de peur qu’ils soient lynchés par le peuple s’il se déchaîné.

  3. Des Généraux criminels et mafieux : Tewfik, Tartag, Nezzar, Belkheir, Bey, Hamel, les Lamari, Touati, Taghit, Djebbar, Aït Mesbah, Aït Ourabi , etc., etc.

    Coupables et responsables de crimes contre l’humanité, d’assassInaya et attentats politiques, de manipulations et provocations, de création et manipulations de Groupes islamistes terroristes, de Groupuscules extrémistes, de partis-officines, d’escadr de la mort….

    ´ Leur incarcération est une des meilleures nouvelles de ces derniers temps…´

    ´ Cela procure satisfaction d’app l’arrestation de ces deux vils scélérats Tewfik et Tartag, abjects tortionnaires, criminels de masse, officiers sans honneur d’une armée dont ils ont particulièrement souillé la réputation lors de la « sale guerre » des années 1990. Je me réjouis de cet embastillement et, pour tout dire, même si je ne crois pas que cela sera, je souhaite qu’ils ne revoient plus jamais la lumière du jour, qu’ils croupissent à perpétuité en prison, qu’ils encourent à tout jamais l’infamie publique et une peine à la mesure de leurs crimes. Le sang qu’ils ont sur les mains et les souffrances qu’ils ont causées sont imprescriptibles, ineffaçables, impardonnables. Mais, il n’est pas souhaitable que leur soit infligé ce qu’ils ont fait subir à des populations entières.´

    ´ Les morts qu’ils ont sur la conscience se comptent par dizaines de milliers et ces généraux félons de la Police politique (le DRS) en portent avec bien d’autres (au sein du DRS comme de l’ANP) les responsabilités directes et indirectes. Car ces deux personnages ne sont bien sûr pas seuls dans la commission de ce bain de sang : beaucoup de criminels de la même envergure sont hélas morts dans leur lit sans avoir jamais été inquiétés (comme Larbi Belkheir, Mohammed Lamari, Smaïn Lamari…), mais bien d’autres sont toujours vivants aujourd’hui et aussi coupables qu’eux (y compris ceux qui dirigent l’ANP et les ont embastillés). Des généraux et des émirs, des éradicateurs ou des djihadistes, conscients ou manipulés, tous amnistiés, enrichis et bien portants, dans la forfaiture d’une loi d’effacement des mémoires.´

    ´ Il importe peu que ces deux généraux fascistes soient sous les verrous pour de mauvaises raisons : complot, tentative de putsch ou appartenance à un groupe d’intérêts concurrent… Qu’il s’agisse d’une diversion, d’une lutte de clans pour le pouvoir ou de manœuvres politiciennes… Il y a de quoi être heureux qu’ils soient en prison et souhaiter, même sans y croire vraiment, qu’un jour un vrai procès leur sera intenté où toute la lumière sera faite. Il ait espérer vivre ce jour où sera solennellement reconnue et condamnée par une justice souveraine – qui reste à créer – la perversité sanguinaire de l’interminable catalogue de leurs atrocités, et où ils auront à l’assumer devant le droit, l’histoire et le peuple tout entier.´

    ´ Il ne s’agit ici ni de ressentiment personnel, ni de joie mauvaise, ni même de vengeance politique. Simplement d’une intense satisfaction de savoir que ces assassins peuvent entendre désormais le claquement d’une porte de cellule qui se referme sur leur ignominie, eux qui se croyaient au-dessus de tous, intouchables et invulnérables. Eux dont on osait à peine murmurer le nom, de crainte que le moindre souffle critique ne parvienne à leurs oreilles. Eux qui se pensaient hors d’atteinte et se prenaient pour des dieux. Qu’ils survivent longtemps dans une geôle est infiniment moins cruel que ce que ces criminels contre l’humanité ont commis ´

    ´ Toutes nos pensées vont aux morts oubliés, aux victimes désarmées, aux vies brisées, aux familles détruites, aux innocences bafouées. À cet océan de douleurs passé par pertes et profits, et pourtant au cœur – même si cela ne peut encore être pleinement exprimé – du formidable mouvement de révolte qui mobilise la population depuis le 22 février 2019. À celles et ceux au chagrin infini et à celles et ceux qui ont plongé dans la folie. Aux dizaines de milliers de parents de disparus, enlevés au cœur de la nuit et jamais revus….

    Que ces criminels meurent en prison !

  4. Ces marocains arabo-islamistes, inclus Toufik que l’on nous publie faussement comme Kabyle , font peur a eux memes car du jour au lendemain maintenant ils peuvent passer devant les tribunaux du peuple!

  5. Arté Ces crapules commencent à payer et ils vont continuer à payer certes ,car la Vérité finit toujours par triompher .Mais ce sera un défi autrement plus titanesque pour les hommes de bonne volonté qui restent de relever ce pays de la désolation culturelle et économique dans laquelle cette chienlit l’a embourbé et ce pour des générations et des générations à venir .

  6. Qu’ils meurent en prison ! Tewfik, Tartag, Djebbar, Ait Mesbah, Ait Ourabi, Haddad ‘ El Djenn ‘, comme les défunts Lamari (2), Belkheir, et leurs complice sont des criminels contre l’humanité, qui n’ont rien à envier aux nazis Himmler, Heydrich, Goering, etc. Ce sont ces Généraux fascistes Belkhheir, Nezzar, Touati, Tartag, Lamari , Djebbar et compagnie qui ont conçu et mené la ‘ Guerre interne / Stratégie de la tension ‘ des années 90-2000, laquelle avait infligé au pays une ‘ comptabilité macabre ‘ qui s’élève à plus de 250 000 morts, 20 000 disparus, 40 veuves, 350 000 orphelins, + 900 000 exilés, XXX milliards de dégâts matériels ….. A quoi s’ajoute les torrents de propagande infeste qu’ils ont déversée , tant de manipulations et provocations, de création et instrumentalisation de Groupes islamistes terroristes, de Groupuscules extrémistes, de Milices armées, Escadrons de la mort, de Partis-officines, de réseaux de prostitution, de toutes sortes de maux et fléaux….
    .
    ‘ Il y a de quoi être satisfait de l’arrestation de ces vils scélérats, abjects tortionnaires, criminels de masse, officiers sans honneur d’une Armée dont ils ont particulièrement souillé la réputation lors de la « sale guerre » des années 90-2000 ‘…..
    .
    ‘ Qu’ils ne revoient plus jamais la lumière du jour, qu’ils croupissent à perpétuité en prison, qu’ils encourent à tout jamais l’infamie publique et une peine à la mesure de leurs crimes. Le sang qu’ils ont sur les mains et les souffrances qu’ils ont causées sont imprescriptibles, ineffaçables, impardonnables ‘ …..
    .
    Mais, malheureusement, ils ne vont pas être jugés pour tous ces crimes sus-mentionnés, mais uniquement pour leur tentative (ratée) de ‘ destitution/déstabilisation/coup fourré ‘ contre le Chef d’État-major Gaid et son clan (un Groupe de Généraux) …

  7. Il n y a pas de discontinuité politique entre les deux courents. Ils sont pour l’arabisation ensemble ont promu l’islamisme populaire et l’islamisme étatique. Ils detestent choralement la Kabylie parce qu’ils y trouvent le model alternatif à leur misérabilisme. Les assassinats de 1963 en Kabylie sont l’acte fondateur de leur régime. En sommes, on est à la deuxième génération de dictature et le régime tente le hirak comme moyen pedagogique pour faire passer en douceur la nouvelle vague de colons voraces.
    Faire peur au peuple ne fait pas d’un général un haut gradé. Assassiner des innocent les a dégradés à jamais au rang de ver de terre avec et sans les sous.

  8. Qu’un tsunami les emporte tous, bon débarras. Ils ont défiguré cette terre avec leur hydre arabo-islamique, la mentalité moyenâgeuse, la rétrogradation, pillage, la mort, la misère, un peuple quasi-barbare voir même primitif, passant leur temps à attendre que ça tombe du ciel.

COMMENTER

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez entrez votre nom ici