Le général Zéroual n’était pas un chef d’Etat intègre

0
Liamine Zéroual
Liamine Zéroual

ALGÉRIE (Tamurt) – Le moindre souci de l’ancien général et chef d’Etat Liamine Zéroual est interprété comme un fait ou un acte patriotique par la presse algérienne, manipulée ou gérée directement par la police politique. Pour une simple morsure de chien dont est victime L. Zeroual, il a été transféré à l’hôpital militaire d’Aïn Nadja. Pour « ses adeptes », c’est une modestie à saluer hautement. Comme si cet hôpital militaire était accessible à tous les Algériens! Lors du règne du général, il faut rappeler que 20 000 civils ont été enlevés par les services de sécurité et à ce jour personne ne connait leur sort. La plupart ont été vus pour la dernière fois dans des postes de police ou casernes de gendarmerie. C’est à l’époque de Zeroual que des carnages se comméttaient entre deux barrages des services de sécurité.

Zeroual ne savait même pas ce qui se tramait dans le pays et on ne savait même pas qui le dirigeait. Aujour’dhui, sans aucun scrupule, la police politique veut faire de lui un « Nelson Mendela  » de l’Afrique du nord! La plus grande fraude électorale a eu lieu en 1997 au profit du RND à l’époque de ce général, faut-il le rappeler. Zeroual, qui a un niveau scolaire de collégien, il n’a pas été au lycée, ne faisait même pas lé différence entre la gauche et la droite en politique, selon un de ses anciens collaborateurs.

Pour sa haine envers les Kabyles, On se rappelle du jour de l’assassinat de Matoub Lounès, il n’a soufflé aucun mot et la télévision l’avait montré avec un large sourire. Il était content de la liquidation de Lounès.
Zeroual a été évincé de la présidence sur un simple appel téléphonique de son mentor, Toufik. Un Homme digne accepte-t-il ce genre d’humiliation?

Ravah Amokrane