Le gouvernement français avait payé une rançon pour AQMI en 2010

0

En se référant aux déclarations faites, hier par une ex-diplomate américaine, en poste au Mali, le gouvernement français, avait bel et bien payé une rançon en 2010, pour libérer ces quatre otages détenus au Niger par la branche d’AQMI au Sahel.

Madame Vicki Hedelston, qui occupait le poste d’ambassadeur des États-Unis d’Amérique au Mali durant cette période, avait affirmé dans une déclaration faite à I-Télé, que le gouvernement français a payé une rançon de 17 millions d’euros pour libérer quatre otages, fonctionnaires au sein du groupe Aréva et que des intermédiaires au niveau du gouvernement Malien ont transmis la somme en question au groupe terroriste.

Bien qu’il avait reçu le montant en question, le groupe d’AQMI au Sahel, n’avait libéré qu’un seul otage, une femme atteinte d’une grave maladie chronique, affirme l’ex-diplomate.

Aziz Ait-Amirouche